Concours ANPE 2005 - 2006... et après ?
Bonjour et Bienvenue !

La lecture d'un forum ne nécessitant pas de s'inscrire, nous demandons à chaque nouvel inscrit de participer : le partage est important et plus encore dans le métier que nous faisons.

Nous comptons sur votre participation active, faute de quoi nous supprimerions votre compte.

Bonne navigation dans nos colonnes !

efe
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 4 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 0 Invisible et 3 Invités

soleane

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 55 le 12/6/2017, 19:06

Joyeux anniversaire POPOL

Aller en bas

Joyeux anniversaire POPOL

Message  manu le 5/1/2019, 17:11

Dix ans après sa création, Pôle Emploi ne tient toujours pas ses promesses

En 2009, naissait Pole Emploi de la fusion de l'ANPE et des Assedic - GERARD CERLES / POOL / AFP

Né de la fusion de l'ANPE et des Assedic, Pôle emploi fête son 10ème anniversaire. A l'époque, Laurent Wauquiez, chargé de superviser cette réforme promettait de "constituer d'ici trois ans le service public de l'emploi le plus performant d'Europe". On en est loin.
Adieu les Assedic et l'ANPE, bonjour "Pôle emploi". Il y a dix ans, les deux premiers organismes fusionnent en un "service public de l'emploi", une naissance douloureuse et au pas de charge, en pleine crise économique.

Alors secrétaire d'Etat à l'Emploi, Laurent Wauquiez, chargé de superviser cette réforme, promesse de campagne de Sarkozy, manie l'emphase: il s'agit ni plus ni moins que de "constituer d'ici trois ans le service public de l'emploi le plus performant d'Europe".

Inspiré des "Jobscentres Plus" britanniques, avec le principe du guichet unique, "Pôle emploi" est officiellement lancé le 5 janvier 2009, alors que la France commence à voir grimper le nombre de chômeurs, quatre mois après la faillite de la banque américaine Lehman Brothers.

Une fusion "très, très, très difficile"
L'Agence nationale pour l'emploi (ANPE), un organisme public de 30.000 agents, et les Assedic organismes privés chargés de l'indemnisation et comptant 14.000 salariés, gérés par le patronat et les syndicats, sont regroupés. Choc de culture et résistances.

A l'époque, Hervé Chapron, est directeur général adjoint de Pôle emploi et vit la fusion de l'intérieur. Auteur d'un livre au vitriol ("Le naufrage de Pôle emploi", 2014) une fois à la retraite, il a lui-même été surpris par les difficultés.

"Je pensais que ca allait être difficile, en réalité cela a été très, très, très difficile", explique-t-il à l'AFP, dix ans après. De surcroît, "aucun objectif de départ n'a été atteint", assure-t-il, tant sur les effectifs que sur le budget ou le nombre de dossiers gérés par les conseillers.
"Tout le monde croyait qu'avec Pôle emploi, on allait avoir le plein emploi, et cela a tué l'image" du nouvel organisme, constate-t-il.

Pendant sa campagne électorale, Nicolas Sarkozy avait promis le plein emploi dans une France où le taux de chômage était aux alentours de 8%.

Entre "pressions permanentes" et "forces hostiles à la fusion", la tâche est colossale et entraîne un vrai "choc de culture" entre deux "maisons", écrit pour sa part dans "La tête de l'emploi", Christian Charpy, premier patron de Pôle emploi, dont le nom reste attaché à cette réforme. Au moment de son départ fin 2011, il épingle syndicats et politiques qui, selon son récit, ne lui ont pas facilité la tâche.

Les syndicats dénoncent tous de leur côté une fusion "à marche forcée" et des formations insuffisantes pour le personnel. Les conseillers doivent en effet être polyvalents pour devenir des référents uniques.

Pour revenir à la case départ?
Quelques années après, Pôle emploi reviendra d'ailleurs dessus. "On a recrée deux filières, accompagnement et indemnisation, donc c'était un coup pour rien", relève Michel Beaugas (FO), fin connaisseur des arcanes de l'assurance chômage.

Afin d'harmoniser les statuts des personnels, une nouvelle convention collective est aussi négociée. A l'heure actuelle, environ 10% ont encore un statut public sur les quelque 50.000 personnes qui travaillent chez l'opérateur.

Pour David Vallaperta, élu CFDT au comité central d'entreprise, "l'organisation du travail a énormément changé en dix ans". Mais il est vrai qu'on est loin des "60 chômeurs" par conseiller promis par la réforme, explique-t-il.

Selon les calculs de la CFDT, les conseillers pour l'accompagnement dit "guidé" (c'est-à-dire plus intense que "suivi" mais moins que "renforcé", selon les trois modalités existantes) ont chacun plus de 200 dossiers de demandeurs d'emplois à gérer dans plus de 50% des agences en France. Alors, pour lui, avec la persistance du chômage de masse, "dix ans après, la question du sous-effectif est toujours là".

17 suicides d'origine professionnelle chez des salariés
Dans les premières années, la fusion marque aussi les personnels, dans les corps et les esprits. Certains attentent à leur vie. Face à ces tentatives de suicide, les syndicats dénoncent une organisation du travail "déshumanisée" et "pathogène", alors que les chômeurs affluent au guichet.

Une enquête, après une plainte pour "harcèlement moral, mise en danger de la vie d'autrui, homicide involontaire aggravé et non-assistance à personne en danger" liée au suicide en 2012 d'une conseillère de 32 ans, est toujours en cours. La CFTC, qui a porté plainte aux côtés des parents de la jeune femme, avait recensé, à l'époque, 17 suicides d'origine professionnelle chez des salariés de Pôle emploi.

Anne-Katell Mousset avec AFP
avatar
manu
les actifs

Nombre de messages : 417
Date d'inscription : 13/11/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joyeux anniversaire POPOL

Message  manu le 8/1/2019, 08:12

Pôle emploi souffle ses dix bougies, mais ce n'est pas la fête
7 Jan 2019 | 7 janv. 2019
Le 5 janvier 2009 naissait Pôle emploi, un organisme unique chargé de l'indemnisation et du reclassement des demandeurs d'emploi.
Le 5 janvier 2009 naissait Pôle emploi, un organisme unique chargé de l'indemnisation et du reclassement des demandeurs d'emploi. AFP
Créé sous Nicolas Sarkozy par la fusion de deux organismes, Pôle emploi devait devenir un modèle en Europe dans le domaine de la mise en relation des employeurs et des demandeurs d’emploi. Mais la réforme, mal pensée, s’est révélée un échec.
Il y a dix ans, les associations pour l'emploi dans l'industrie et le commerce (Assedic) et l’Agence nationale pour l’emploi (ANPE) fusionnaient pour former Pôle emploi. Alors secrétaire d'Etat à l'Emploi, Laurent Wauquiez, chargé de superviser cette réforme, promesse de campagne de Sarkozy, proclamait l’ambition de «constituer d'ici trois ans le service public de l'emploi le plus performant d'Europe».


Nouvelle année : les chômeurs seront plus surveillés (et sanctionnés) en 2019
Jusque-là, les Assedic étaient des organismes privés employant 14 000 salariés chargés de la collecte des cotisations d’assurance chômage, de l’inscription et de l’indemnisation des demandeurs d’emploi. L’ANPE, organisme public de 30 000 agents, s’occupait du reclassement professionnel.

Mais le 5 janvier 2009 est officiellement lancé le nouvel organisme, avec son principe de guichet unique inspiré des Jobscentres Plus britanniques. La fusion a lieu quatre mois après la faillite de la banque américaine Lehman Brothers, et alors que le nombre de demandeurs d’emploi explose.

A l’époque, syndicats et salariés s’insurgent contre la principale idée de cette réforme menée à marche forcée : rendre les agents des deux organismes interchangeables, alors qu’ils exercent des métiers radicalement différents.

Même si le gouvernement de l’époque prétend rechercher l’efficacité et faciliter les démarches du demandeur d’emploi, on comprend vite qu’il est surtout question de réaliser des économies d’échelle entre les deux organismes et de fusionner, pour le réduire, le parc immobilier des deux organismes.

A l'époque, Hervé Chapron, est directeur général adjoint de Pôle emploi et vit la fusion de l'intérieur. Auteur du livre au vitriol Pôle emploi : Autopsie d'un naufrage (L’opportun, 2014) une fois à la retraite, il a lui-même été surpris par les difficultés rencontrées.

«Je pensais que ça allait être difficile, en réalité cela a été très, très, très difficile», explique-t-il cité par l'AFP, dix ans après. Pour lui «aucun objectif de départ n'a été atteint», qu’il s’agisse des effectifs, du budget ou du nombre de dossiers de demandeurs d’emplois gérés par les conseillers.


La réforme est un échec, coûte une fortune, décourage les agents et quelques années plus tard, Pôle emploi est obligé de recréer deux filières, une pour l’indemnisation, l’autre pour l’aide à la recherche d’emploi. Un piteux retour à la case départ.

Pour David Vallaperta, élu CFDT au comité central d'entreprise, «l'organisation du travail a énormément changé en dix ans», mais il reconnaît qu'on est loin des 60 demandeurs par conseiller promis par la réforme et que «dix ans après, la question du sous-effectif est toujours là».

Selon les calculs de la CFDT, les conseillers pour l'accompagnement dit «guidé» (c'est-à-dire plus intense que «suivi» mais moins que «renforcé», selon les trois modalités existantes) ont chacun plus de 200 dossiers de demandeurs d'emplois à gérer dans plus de 50% des agences en France.

Plaintes d'agents pour harcèlement moral et mise en danger de la vie d'autrui
Dans les premières années, la fusion est mal vécue par les équipes et l’on observe des tentatives de suicide. Les syndicats dénoncent une organisation du travail «déshumanisée», alors que les chômeurs affluent au guichet.

Une enquête, après une plainte pour «harcèlement moral, mise en danger de la vie d'autrui, homicide involontaire aggravé et non-assistance à personne en danger» liée au suicide en 2012 d'une conseillère de 32 ans, est toujours en cours. Le syndicat CFTC, qui a déposé plainte aux côtés des parents de la jeune femme, avait recensé à l'époque 17 suicides d'origine professionnelle chez des salariés de Pôle emploi.

Entre-temps, le chômage de masse s’est enraciné en France. De 2008 à 2017, son taux (selon les critères de l’Insee) est passé de 7,1% à 9,4% après avoir atteint 10,4% en 2015. Mais la longueur des périodes d’inactivité augmente aussi de manière inexorable. Entre 2008 et 2017, le taux de demandeurs d’emploi depuis plus d’un an est passé de 2,6% à 4,2% et celui des demandeurs d’emploi dits de «très longue durée», soit plus de deux ans, est passé de 1,3% à 2,3%.
avatar
manu
les actifs

Nombre de messages : 417
Date d'inscription : 13/11/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joyeux anniversaire POPOL

Message  cheese cake le 9/1/2019, 09:27

déjà 10 ans ... de galere ! je n'ai toujours pas l'impression d'une culture commune ... juste 2 maisons côte à côte avec un accueil commun épuisant ... bref , je n'ai pas envie de souhaiter un bon anniversaire .
avatar
cheese cake
les supra-méga actifs

Nombre de messages : 3201
Date d'inscription : 21/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joyeux anniversaire POPOL

Message  IDEFIX le 14/1/2019, 05:40

Des visions qui ne sont pas les mêmes, aussi des personnes différentes (plus ou moins à l'écoute, communicantes, compétentes...) que ce soit les ex-ANPE, ex-ASSEDICs ou ex-AFPA (on oublie toujours les psychos).

Un collègue GDD m'a fait remarquer que les réunions plénières commençaient toujours par les infos "placement", jamais l'indemnisation. Et il a raison.

Nous avons un des deux RM parti en retraite, pas tout de suite remplacé : là nous avons découvert toute l'angoisse des conseillers GDD (en minorité), je pense que nous n'avions jamais eu idée de l'appui qu'apportait celui qui est parti.
avatar
IDEFIX
les superactifs

Nombre de messages : 1026
Date d'inscription : 26/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joyeux anniversaire POPOL

Message  soleane le 14/1/2019, 07:13

J'irai encore plus loin : ils ont explosé aussi le placement, avec les équipes entreprises. Les infos qui nous concernent sont encore plus rarement donnée en réunion, nous n'avons pas de formation spécifique, il n'y a pas de visibilité des collègues sur nos activités, pas d'intégration de notre plus value au sein de l'agence, les placements ont bien plus de contact avec les gdd qu'avec nous ! Pour la plupart, on nous a aussi retiré les dossiers transverses.
avatar
soleane
les superactifs

Nombre de messages : 1008
Age : 40
Date d'inscription : 08/07/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joyeux anniversaire POPOL

Message  manu le 14/1/2019, 15:24

Chez nous formation obligatoire "synergie entre équipe" pour rattraper le tir. Je croyais qu'elle avait lieu sur toute la France No No
avatar
manu
les actifs

Nombre de messages : 417
Date d'inscription : 13/11/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joyeux anniversaire POPOL

Message  cheese cake le 14/1/2019, 18:00

manu ...synergie "mes fesses" pour tester polie !!! blabla bla ... et retour en agence !
avatar
cheese cake
les supra-méga actifs

Nombre de messages : 3201
Date d'inscription : 21/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joyeux anniversaire POPOL

Message  soleane le 14/1/2019, 19:02

Oui, on a eu ça aussi, mais c'est en fait un grand défouloir pour vider notre sac, retour en agence avec rien. Dans le genre, mon groupe synergies regroupait que des cdde et cde, pas de gdd, et mes gdd se sont retrouvés avec des PAG, les groupes étaient même pas réellement mixés !
avatar
soleane
les superactifs

Nombre de messages : 1008
Age : 40
Date d'inscription : 08/07/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joyeux anniversaire POPOL

Message  IDEFIX le 14/1/2019, 20:34

Ah, les oies sauvages !

Je trouvais l'image sympa, 2 semaines plus tard en pleine "référence formation PIC numérique" j'ai dit à ma REP que j'avais mal à battre des ailes toute seule.
avatar
IDEFIX
les superactifs

Nombre de messages : 1026
Date d'inscription : 26/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joyeux anniversaire POPOL

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum