Concours ANPE 2005 - 2006... et après ?
Bonjour et Bienvenue !

La lecture d'un forum ne nécessitant pas de s'inscrire, nous demandons à chaque nouvel inscrit de participer : le partage est important et plus encore dans le métier que nous faisons.

Nous comptons sur votre participation active, faute de quoi nous supprimerions votre compte.

Bonne navigation dans nos colonnes !

efe
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 8 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 8 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 40 le 20/8/2016, 22:52

Rapport Cour des Comptes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Rapport Cour des Comptes

Message  efe le 4/7/2015, 08:20

La Cour des comptes a publié jeudi 2 juillet un rapport très sévère pour l'opérateur public. Pôle emploi serait un intermédiaire de piètre qualité entre chômeurs et entreprises. Et ce n'est pas la fusion ANPE et Unédic qui a amélioré la situation.



En 1967, Jacques Chirac, alors ministre de l'Economie, créait un nouvel établissement public administratif: l'Agence Nationale Pour l'Emploi (ANPE). L'objectif de cette structure était contre le chômage, qui représentait alors... 2% de la population active. Cette création supposée bénéfique pour l'emploi inaugurait un cycle de 40 ans de montée quasi-ininterromue du chômage, et émaillée de quelques idées incongrues comme la création du Registre Opérationnel des Métiers et des Emplois, fondé sur une classification des postes de travail à un moment où l'informatisation bouleversait les méthodes de production.



40 ans plus tard... l'ANPE comptait près de 30.000 collaborateurs répartis sur plus d'un millier de sites. Nicolas Sarkozy décidait de donner un nouveau coup d'accélérateur à l'expansion permanente de ce monstre, avec un objectif: le rendre plus performant, en faisant des personnels chargés de collecter les cotisations chômage et les personnels chargés du reclassement.

7 ans après la naissance de Pôle Emploi, la Cour des Comptes a décidé d'en dresser un état des lieux, en pointant ses faiblesses et ses insuffisances. Avec un budget de fonctionnement de 5 milliards d'euros, plus de 50.000 collaborateurs, l'usine Pôle Emploi est une espèce d'hydre dont personne ne maîtrise le fonctionnement.  

Les problèmes de la structure sont d'ailleurs sans surprise et bien connus. On en retiendra trois, majeurs.

Premièrement, la fusion des métiers (entre collecteurs et conseil de carrière) a constitué un leurre reposant sur une absurdité. Quel est l'intérêt de demander aux agents chargés de la collecte de se transformer en consultants? Quelle est la plus-value des concsultants dans la collecte? Dans la pratique, la machine administrative a torpillé des conséquences précieuses au lieu de les accroître.  


Deuxièmement, le gigantisme de la machine la rend ingérable. A titre d'exemple, il faut à chaque agent un temps d'allumage de son ordinateur de quinze minutes chaque matin. Les programmes développés en interne sont trop lourds pour les ordinateurs achetés par le service informatique. Ce défaut empêche d'organiser un rendez-vous en moins de vingt minutes. On retrouve là le symptome des usines trop vastes, où les acheteurs informatiques ne connaissent pas les contraintes des "ouvriers" de la structure. L'anatomie de ce défaut souligne les faiblesses liées à l'extrême centralisation de la structure, et la faible délégation de pouvoir qui y est pratiquée.

Troisièmement, les prestations délivrées par Pôle Emploi sont complexes et plus aucun collaborateur ne s'y retrouve. Une grande partie de la surcharge de travail dont souffre Pôle Emploi vient des incertitudes juridiques dues à des accords entre partenaires sociaux négociés à l'arrache, dont la qualité réglementaire est faible.  

Tous ces défauts expliquent que les 5 milliards d'euros dépensés par Pôle Emploi correspondent à une dépense publique sous-optimale. Ils représentent une somme d'environ 2.000 euros par demandeur d'emploi.

On peut se demander dans quelle mesure il ne serait pas plus judicieux, pour l'Etat, de supprimer Pôle Emploi et d'accorder à chaque chômeur un chèque de ce montant: à charge pour lui d'acheter les services de conseil de son choix.



_________________
Il n'y a pas de problème il n'y a que des solutions
avatar
efe
Admin., Gardienne du Temple

Nombre de messages : 10191
Age : 87
Date d'inscription : 27/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport Cour des Comptes

Message  efe le 4/7/2015, 08:20

Communiqué de JB au personnel


Le message de Jean Bassères aux collaborateurs de Pôle emploi, suite à la publication du rapport de la Cour des comptes.

"La publication du rapport de la Cour des comptes sur Pôle emploi renforce ma détermination à mettre en œuvre la stratégie élaborée avec l’Etat et les partenaires sociaux pour accélérer le retour à l’emploi et mieux satisfaire les demandeurs d’emploi et les entreprises.

Comme je l’ai fait savoir dans la réponse publique que j’ai transmise à la Cour, je ne partage pas les constats faits par ce rapport. Il s’agit d’un rapport exclusivement à charge qui passe systématiquement sous silence nos avancées. Il défend une vision dépassée de Pôle emploi. Il méconnaît les attentes des demandeurs d’emploi et des entreprises dans un contexte marqué par le chômage de masse et la révolution numérique. Enfin, comme l’ont souligné les membres du Conseil d’administration, il ne prend pas en considération la réalité de votre travail quotidien.

Si je peux affirmer que notre stratégie est pertinente, c’est parce que nous avons obtenu de premiers résultats. Notre performance en termes de retours à l’emploi
a été en 2014 supérieure à celle attendue compte tenu de la conjoncture.

La satisfaction des demandeurs d’emploi et des entreprises vis-à-vis de nos services progresse depuis 2013.

Nous devons bien sûr améliorer encore ces résultats. Parce que vous avez démontré votre capacité à participer à la modernisation de nos services, y compris dans un contexte économique difficile, je sais pouvoir compter sur la mobilisation de chacune et chacun d’entre vous".

Jean Bassères

_________________
Il n'y a pas de problème il n'y a que des solutions
avatar
efe
Admin., Gardienne du Temple

Nombre de messages : 10191
Age : 87
Date d'inscription : 27/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport Cour des Comptes

Message  fifi_72 le 5/7/2015, 17:26

Pôle emploi est bien une usine à gaz, n'en déplaise à Monsieur Bassères !

Tout se fait dans l'urgence, sans prendre le temps de ficeler les choses jusqu'au bout : j'en veux pour preuve le chantier accueil : à peine un an après le chantier dit de simplification, un autre vient de pointer son nez... on en est à réfléchir à fermer les portes des agences certains jours pour "optimiser" la production...

Le mot "production" est un mot que j'ai du mal à faire coïncider avec mes activités professionnelles. Que produit-on au juste ? pas des idées en tout cas, du moins en ce qui concerne les gueux que sont les conseillers, car vu les contraintes qui entravent leur activité professionnelle, il n'est pas question de leur demander d'avoir des idées !

Qu'on ne me rétorque pas qu'on a créé le bouzin "Innov'Action" pour bénéficier des idées lumineuses des conseillers, je rirai au nez de celui qui me dirait ça... non pas que nous (je suis conseillère aussi !) ne soyons pas en capacité de produire des idées, mais il y a fort à parier que celles-ci iraient à l'encontre des process qui ont été mis en place pour nous "aider" à faire notre travail...

Sauf qu'entre le métier de conseiller tel que fantasmé par la direction et celui que nous pratiquons, il y a des différences énormes !

À mon humble opinion, c'est la DG  de s'inspirer de ce qui se passe en agence et non pas aux conseillers d'essayer de mettre en œuvre des concepts en totale contradiction avec nos pratiques professionnelles.

La dernière (désin) formation "Emploi Store", pondue par la DG en est la preuve flagrante s'il en est ! certainement pris à la gorge par des impératifs de temps, plusieurs coquilles ont fait rire jaune les collègues qui ont subi les exercices... sans parler du fait que le serveur est quasiment tombé en carafe ! on nous proposait des conclusions d'entretien qui, personnellement, m'ont fait mal aux yeux... "vous êtes autonome dans vos recherches d'emploi" pour une personne en modalité "suivi", c'est un pléonasme à mon sens !

Le DE qui joue à Candy Crush Saga est "topé" (terme cher à notre direction) gamer ! mince, ma fille de 7 ans est une gameuse ????

De qui se moque-t-on ?

Là où je ne rejoins pas la CDC, c'est sur le point des OPP... toutes les études ont prouvé que l'ANPE puis PE avaient de meilleurs résultats. Ce qui est à revoir, c'est la passation de marchés public au moins disant... la qualité du suivi sous-traité est une abomination de mon point de vue personnel... j'ai pris la décision, il y a bien longtemps maintenant, de ne pas envoyer les DE sur des prestations dépendant d'OPP. Pour les autres prestations, il fût un temps où nous pouvions choisir le prestataire, nous connaissions leurs noms et la qualité du suivi proposé. Aujourd'hui, il est impossible de savoir qui fait quoi, une nébuleuse s'est créée, un prestataire décroche le marché et sous-traite auprès de ceux chez qui nous envoyions directement auparavant. Je n'ai plus confiance, ignorant chez qui va tomber le DE, donc par défaut, j'envoie pas... l'arrêt des ECCP, autre hérésie... j'avais cessé les envois du jour où Adecco avait décroché le marché sur mon territoire car les DE faisaient des tests sur PC au lieu de faire des TP avec les prestataires précédants, qui étaient également des centres de formation et qui faisaient faire des exercices pratiques par des professionnels.

La liste est longue, donc je m'arrête dans ma logorrhée à ce sujet !

Le nomadisme permanent n'est pas une chose permettant d'être efficient (encore un terme cher à notre direction). Mais qu'on se rassure, avec Neptune II, les temps de connexion vont drastiquement diminuer !!!! sauf qu'on oublie de préciser que le temps de déconnexion, lui, va augmenter...

Au lieu d'essayer de nous appliquer des méthodes de lean management qui ne font qu'augmenter le stress et la démotivation, on ferait bien de nous laisser tranquille.


Dernière édition par fifi_72 le 5/7/2015, 22:09, édité 1 fois

_________________
Fifi_72
avatar
fifi_72
les supra-méga actifs

Nombre de messages : 3363
Age : 48
Date d'inscription : 02/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport Cour des Comptes

Message  cheese cake le 5/7/2015, 19:09

Bravo Fifi ! Et si on nous faisait confiance ???? Tu imagines le dégraissage dans les Directions ??
avatar
cheese cake
les supra-méga actifs

Nombre de messages : 3177
Date d'inscription : 21/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport Cour des Comptes

Message  Rio le 5/7/2015, 20:18

Si au moins on voyait nos responsables sur le terrain...! Mais non, jamais je n'ai vu notre DT, DR ou même Mr Bassères dans nos locaux...
avatar
Rio
les supra-méga actifs

Nombre de messages : 1582
Date d'inscription : 20/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport Cour des Comptes

Message  tit56 le 6/7/2015, 21:38

Un grand bravo fifi pour cette analyse, je n'aurai pas mieux dit..
et quand on sait que nous n'avons pas plus de 30 % de temps a consacrer au conseil et a la recherche d'emploi, qu'on ne s'étonne de rien. je n'ai plus que 4/ 5 plages de GPF par mois depuis bien longtemps Evil or Very Mad
On fait pas des miracles a l'accueil et en EID, c 'est sur!!
avatar
tit56
les superactifs

Nombre de messages : 590
Age : 38
Date d'inscription : 08/03/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport Cour des Comptes

Message  IDEFIX le 7/7/2015, 05:58

J'ai la chance de faire de l'accompagnement à 100% de mon temps de travail... quand je l'ai présenté en réunion il y a quelques semaines, les collègues ont dit "on devrait tous faire ça". Ils ont vraiment l'impression de n'avoir le temps de ne rien faire, et surtout de manquer de temps pour bien faire.

Pourtant, quand je suis arrivée à l'ANPE, j'aimais bien le côté "activités par 1/2 journées" et même le fait de passer d'un bureau à l'autre. Soit on change, soit j'étais la ravie de la crèche, tellement contente d'avoir eu le concours que tout me plaisait !

En agence, j'ai l'impression que les conseillers "entreprise" trouvent du coup plus de sens à leurs postes.
avatar
IDEFIX
les superactifs

Nombre de messages : 886
Date d'inscription : 26/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapport Cour des Comptes

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum