Concours ANPE 2005 - 2006... et après ?
Bonjour et Bienvenue !

La lecture d'un forum ne nécessitant pas de s'inscrire, nous demandons à chaque nouvel inscrit de participer : le partage est important et plus encore dans le métier que nous faisons.

Nous comptons sur votre participation active, faute de quoi nous supprimerions votre compte.

Bonne navigation dans nos colonnes !

efe
Derniers sujets
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 8 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 8 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 55 le 12/6/2017, 19:06

PE réinvente les prospecteurs placiers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

PE réinvente les prospecteurs placiers

Message  cheese cake le 20/12/2013, 21:48

trop fort !!!! Retour vers le futur ches popol ... les prospecteurs placiers sont de retour ! hihihi ! pourquoi réinventer l'eau chaude ?  Laughing 

Aux petits soins des employeurs
Publié le 20/12/2013 à 03:48, Mis à jour le 20/12/2013 à 07:52 | 2

En 2014, Pôle Emploi ira pêcher des offres à la source : auprès des employeurs. Hier, une trentaine a participé à une réunion sous l’égide du préfet et de la DIRECCTE.

Avec 33 000 chômeurs actuellement dans le département, 20 % des ménages qui vivent avec moins de 970 € par mois, l’Aude figure parmi les départements les plus pauvres de France. Les femmes sont les plus touchées par le chômage (52 %) ; 67 % des demandeurs sont âgés de 25 à 40 ans. Les moins de 25 ans sont très fragilisés : 5 000 pointent à Pôle Emploi. La crise économique n’arrange rien à l’affaire.

Pour Pôle Emploi, la difficulté réside dans la collecte des offres d’emploi. 33% d’entre elles lui échappent au profit «du marché caché, des petites annonces de presse ou des demandes spontanées». Dans l’Aude, l’organisme en diffuse annuellement entre 14 000 et 15 000. «86 % sont pourvus» défend Joseph Sanfilippo. Comment étoffer l’offre? En allant à la rencontre des employeurs. C’est en partie l’objectif de la réunion qui s’est tenue hier matin à la préfecture. Une trentaine d’entrepreneurs ont participé à cette rencontre mise sur pied par le préfet et animée par Roger Castel, directeur adjoint de la DIRECCTE (direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi), Joseph Sanfilippo, directeur de Pôle Emploi 11 et son équipe. Pour Louis Le Franc et les services de l’État, il s’agissait aussi et surtout de faire de la retape pour les dispositifs gouvernementaux d’aide à l’emploi dédiés aux jeunes : les contrats d’apprentissage (1 602 signés en 2012), les contrats de professionnalisation (450 en 2012) et les contrats initiative emploi (560 signés à ce jour).

Pôle Emploi, de son côté, a annoncé qu’en 2014, une équipe dédiée rencontrera les employeurs sur leur terrain «pour une meilleure adéquation des offres avec les besoins». «Vos agents n’ont peut-être pas toutes les compétences pour recruter les profils dont nous avons besoin», a lancé le patron de la Belle Chaurienne. «Nos agents ne peuvent pas offrir les profils qu’ils n’ont pas. 60 % des demandeurs d’emploi audois ont un niveau inférieur au bac», a souligné Joseph Sanfilippo. Ce qui pose, en creux, la question de la formation, grande absente du débat.
avatar
cheese cake
les supra-méga actifs

Nombre de messages : 3186
Date d'inscription : 21/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum