Concours ANPE 2005 - 2006... et après ?
Bonjour et Bienvenue !

La lecture d'un forum ne nécessitant pas de s'inscrire, nous demandons à chaque nouvel inscrit de participer : le partage est important et plus encore dans le métier que nous faisons.

Nous comptons sur votre participation active, faute de quoi nous supprimerions votre compte.

Bonne navigation dans nos colonnes !

efe
Derniers sujets
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 11 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 11 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 55 le 12/6/2017, 19:06

Quand des énarques découvrent le Pôle emploi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Quand des énarques découvrent le Pôle emploi

Message  efe le 14/4/2013, 09:27

Vis ma vie: Quand des énarques découvrent le Pôle emploi

Acteurs Publics 12 avril 2013/ Un “labo” pour redessiner l’État


Penser la réforme de l’État et les politiques publiques de demain. Telle sera la mission du “Laboratoire de l’innovation publique”, mis sur les rails le 10 avril (photo). Ou quand les fonctionnaires se mettent à la place des usagers.

“Remue-méninges”, “Débugage”, “Micro-immersion”, “Vis ma vie”… Ces groupes de réflexion aux consonances étranges ont planché, toute la journée du 10 avril, sur les contours du futur Laboratoire de l’innovation publique de l’État. Réunis à l’initiative du secrétariat général pour la modernisation de l’action publique (SGMAP), à Paris, dans les locaux de l’École nationale supérieure de création industrielle, quelque 80 participants pour beaucoup venus de la haute fonction publique ont couché, sur de grands panneaux de carton qu’ils ont recouverts de Post-it, leurs propositions pour repenser l’action publique.

“Ce laboratoire sera un outil au service de toutes les administrations, confie Jérôme Filippini, le secrétaire général de la modernisation de l’action publique. Il permettra d’esquisser les politiques publiques de demain au plus près des attentes des usagers.” “Dans les années à venir, nous aurons besoin d’encore plus d’action publique, prolonge la ministre de la Réforme de l’État, Marylise Lebranchu, venue conclure la journée. Il faut dès à présent réfléchir aux formes que prendra cette action.”

Faire “remonter” les initiatives locales

Inspiré d’un organisme danois [lire ci-dessous], le laboratoire aura pour mission d’esquisser l’État et les politiques publiques du futur. D’abord en trouvant des solutions nouvelles inspirées de ce qui se fait en France, notamment dans les collectivités. Ensuite en expérimentant ces solutions à petite échelle. Enfin en les partageant avec les responsables d’administrations tout au long de leur “fabrication”.

Un concept fumeux ? Plutôt une approche nouvelle de la réforme de l’État, répond en substance Marylise Lebranchu, puisque cette approche permettra d’appréhender l’innovation publique autrement que dans un cadre budgétaire ou comptable. Ainsi, le 10 avril, le groupe de réflexion“Vis ma vie” s’est mis toute la journée dans la peau d’un demandeur d’emploi en prise avec les différents services d’un département, d’une région ou de Pôle emploi. Conclusion de l’intervenante : “Les concepteurs d’un dispositif ne sont pas toujours en phase avec les utilisateurs.”

De son côté, le groupe “Micro-immersion” s’est investi dans un jeu de rôle sur “l’égalité des chances dans l’éducation supérieure”, enquêtant au sein même de l’établissement hôte, l’École nationale supérieure de création industrielle. L’occasion de découvrir qu’une souriante employée en charge depuis des lustres de tâches administratives pouvait non seulement analyser l’enjeu de “l’égalité des chances”, mais aussi restituer l’histoire des dernières décennies de l’établissement. “Il ne faut pas réduire les personnels à leurs seules fonctions”, rapporte l’une des enquêtrices, désormais convaincue qu’une administration ne peut efficacement se réformer sans associer ses agents.

Deux exemples qui témoignent de ce que pourrait être le futur Laboratoire de l’innovation publique. Un catalyseur et un expérimentateur d’idées, espère l’un des participants, qui prévient : “Attention à ne pas réinventer l’eau chaude

Sylvain Henry

_________________
Il n'y a pas de problème il n'y a que des solutions
avatar
efe
Admin., Gardienne du Temple

Nombre de messages : 10232
Age : 87
Date d'inscription : 27/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand des énarques découvrent le Pôle emploi

Message  cheese cake le 16/4/2013, 19:24

un sujet pour le "groupe de reflexion " !! tout est une question de "charte couleur" ! aaarrgg !

Pôle emploi jette ses chaises par la fenêtre : explications

16/04/2013 05:36
réagir(0)

Des personnes ont escaladé les parois des grandes bennes pour récupérer du matériel à l'intérieur.
Plusieurs habitants outrés ont réagi hier en voyant du mobilier en bon état jeté par les fenêtres de l’agence Pôle emploi qui déménageait. Les raisons.


L'image est violente en plein contexte de crise et d'économie. Des Niortais ont vu hier des chaises et du mobilier en bon état jetés par les fenêtres de l'agence niortaise Pôle emploi de l'avenue Léo-Lagrange qui finissait de déménager, hier. Des objets qui ont atterri dans trois grandes bennes, suscitant des réactions indignées par téléphone et courriel. « Scandale », « Honte », « Gaspillage », « Inadmissible ». A peine les trois grandes bennes étaient-elles remplies que déjà des particuliers les escaladaient pour récupérer des objets. Une association humanitaire a également pu prendre une quinzaine de chaises : « Malheureusement, certaines, jetées en vrac du premier étage ont eu les roues cassées », témoigne Nathalie Bouyer qui déplore : « A l'heure de la restriction budgétaire, de la responsabilité sociétale, du développement durable, ce gaspillage avec l'argent du contribuable est inadmissible ». Quant à Emilie, une autre habitante, elle, considérait que « pôle emploi est tout de même là pour trouver du boulot aux chômeurs, et elle, en contrepartie, jette sans aucun état d'âme du mobilier quasi neuf qui pourrait resservir à d'autres, dans le besoin ».

La réalité n'est pas aussi évidente qu'il pouvait y paraître, à en croire la directrice de l'agence de Pôle emploi. Cette dernière a quitté ses locaux de l'avenue Léo-Lagrange jeudi et vendredi, investissant sa nouvelle adresse hier matin, dans la zone industrielle de La Garenne.
Contrairement à ce que le spectacle pouvait laisser penser, tout n'est pas parti à la benne. « Nous avons fait appel à deux associations niortaise, Proxim'services et Ipso2. Elles sont venues récupérer le mobilier vendredi toute la journée », explique la directrice Sophie Aubin qui cite une centaine de chaises, des armoires… « Tout a été stocké dans les locaux d'Ipso2 car ils sont vastes mais le matériel est à disposition de la douzaine d'associations de la ville de Niort qui œuvrent dans le domaine de l'insertion par l'activité économique ». Pourquoi alors ces meubles jetés hier matin ? « Ils n'ont pas pu tout emmener, faute de place. Il fallait que ça aille vite. Nous n'avons pas pensé que le reliquat pouvait intéresser les gens, indique la directrice. Les bennes sont celles du déménageur qui devait emmener le mobilier et le recycler ».

" Une grande partie a été réinstallée "

Elle précise par ailleurs : « Une très grande partie du matériel de bureau a été conservée et réinstallée dans nos nouveaux locaux, ainsi que dans les agences de Poitiers et Angoulême ».
C'est le mobilier de l'espace dédié à l'accueil du public qui a changé : « Cela accompagne aussi une nouvelle organisation, il y a davantage de postes numériques, moins de tables pour des consultations de papiers… » Et aussi, il est vrai, une nouvelle charte graphique : « Mais il n'y a pas de grands changements de couleurs par exemple et nous devons suivre la démarche nationale ».

nr.niort@nrco.fr
avatar
cheese cake
les supra-méga actifs

Nombre de messages : 3186
Date d'inscription : 21/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum