Concours ANPE 2005 - 2006... et après ?
Bonjour et Bienvenue !

La lecture d'un forum ne nécessitant pas de s'inscrire, nous demandons à chaque nouvel inscrit de participer : le partage est important et plus encore dans le métier que nous faisons.

Nous comptons sur votre participation active, faute de quoi nous supprimerions votre compte.

Bonne navigation dans nos colonnes !

efe
Derniers sujets
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 5 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 5 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 55 le 12/6/2017, 19:06

Actes désespérés, suicides, agressions, menaces,...

Page 10 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Actes désespérés, suicides, agressions, menaces,...

Message  cheese cake le 26/1/2016, 10:00

encore ... affraid

Loir-et-Cher - Blois -
Chômeuse enragée à Pôle emploi !

23/01/2016 05:46
 
Pôle emploi connaît une tension exponentielle. - Pôle emploi connaît une tension exponentielle. - (Archives NR, S. Gaudard)Pôle emploi connaît une tension exponentielle. - (Archives NR, S. Gaudard)
Pôle emploi connaît une tension exponentielle. - (Archives NR, S. Gaudard)

Victime d’un flot d’insultes humiliantes par une chômeuse de longue durée, cette conseillère de Pôle emploi s’était enfoncée dans une longue dépression.

Tribunal correctionnel de Blois

Voilà un procès peu courant qui traduit le mal-être des salariés de l'agence Pôle emploi, née, rappelons-le, en 2009 de la fusion de l'ANPE et des Assedics. Agressivité des usagers, insultes… collent à la montée du chômage, révélant ainsi une tension exponentielle au cœur de l'institution. Et le ras-le-bol des demandeurs d'emploi vient se heurter à la surcharge de travail des agents, jusqu'à créer parfois des scènes de harcèlement hallucinantes, comme ce 6 juillet dernier dans les locaux d'une agence blésoise.

Nadia, 46 ans, chômeuse de longue durée, va déverser pendant près de 45 minutes un flot d'insultes humiliantes à l'encontre de sa conseillère puis de la directrice adjointe, venue en renfort soutenir sa collègue. La teneur des propos est d'autant plus cuisante qu'elle cible les parties intimes de ses interlocutrices… Devant les autres usagers. Devant les employés. 45 longues minutes dégradantes où les deux victimes resteront vent debout face au déchaînement de haine. Sans riposter.
« Ma cliente n'a pas voulu envenimer la situation », expliquait mercredi Me Jaunac (barreau de Tours), devant une barre laissée vide par l'absence de la prévenue. « Mais le lendemain, lorsqu'elle a repris son travail, elle a craqué. Impossible de faire face au regard des autres ». Victime d'un malaise, la responsable sera secourue par les pompiers, puis s'enlisera dans une longue phase de dépression. « Prostrée pendant des mois dans une chambre aux volets clos, elle a été sauvée in extremis par son mari alors qu'elle se glissait une corde au cou… », poursuit l'avocate réclamant un préjudice moral de 8.000 euros et une interdiction pour Nadia de pousser à nouveau la porte de cette agence. Egalement en charge des intérêts de Pôle emploi, Me Jaunac chiffre à 28.000 euros la perte financière de l'institution qui pourvoie au complément de salaire de son employée depuis 7 mois.
Plaidant pour la conseillère, Me Laurence Grenouilloux prédit un avenir sombre et robotisé aux guichets où « des voix métalliques viendront remplacer les salariés fatigués de ces agressions quotidiennes ». L'avocate réclame 600 euros de préjudice pour sa cliente « dont la chance a été de se reconstruire grâce à des vacances salvatrices ». De son côté, la vice-procureure, Alexandra Pethieu, pointe le casier judiciaire de Nadia qui trahit un penchant naturel pour ces agressions verbales depuis 2013. « Elle a vraiment l'air déséquilibrée, il y a un problème relationnel, je regrette qu'une expertise psychiatrique ne soit pas versée au dossier ». Elle réclamera une peine de 6 mois alliant prison ferme et sursis.
C'est finalement une peine de six mois avec sursis que prononcera le tribunal avec obligation de soins, de travail et l'interdiction pour Nadia de se remettre un pied dans cette agence. Elle devra verser 400 euros de dommages et intérêts à la conseillère, une indemnité provisionnelle de 600 euros à la responsable et 200 euros de préjudice à Pole emploi.

Cor. NR : Sandrine Satti
avatar
cheese cake
les supra-méga actifs

Nombre de messages : 3186
Date d'inscription : 21/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actes désespérés, suicides, agressions, menaces,...

Message  cheese cake le 26/1/2016, 10:03

et en interne aussi .... affraid

Pôle emploi condamné pour "harcèlement moral" en Haute-Normandie

15h07, le 22 janvier 2016, modifié à 15h34, le 22 janvier 2016

Pôle emploi condamné pour "harcèlement moral" en Haute-Normandie
L'ex-direction régionale de Pôle Emploi en Haute-Normandie a été condamné pour harcèlement moral. © AFP

L'ex-direction régionale de Pôle emploi en Haute-Normandie a été condamnée à 20.000 euros de dommages et intérêts pour "harcèlement moral" envers une salariée.

L'ex-direction régionale de Pôle emploi en Haute-Normandie a été condamnée à 20.000 euros de dommages et intérêts pour "harcèlement moral" envers une salariée de l'agence de Petit-Quevilly, selon un jugement prud'homal.

Pourquoi Pôle emploi est condamné. Pôle emploi Haute-Normandie est condamné pour avoir tardé à "prendre les mesures nécessaires pour mettre fin" à une "situation conflictuelle" au sein de l'agence de Petit-Quevilly, en Seine-Maritime, "signalée de nombreuses fois" par la plaignante, peut-on lire sur le document en date du 14 janvier. La direction de la nouvelle région Normandie "vient de prendre connaissance du jugement des prud'hommes, elle va prendre le temps d'en faire une analyse", a réagi Pôle emploi.

Rien n'a été fait "pour mettre fin à cette situation". Selon le jugement, la salariée, alors responsable d'équipe professionnelle, a signalé dès le 31 mars 2011 à son supérieur "les difficultés auxquelles elle (était) confrontée". Elle a "réitéré ses signalements" en juin et juillet 2011. "Tout au long de l'année 2012, il existe un échange important de mails entre elle et (son supérieur) démontrant les tensions au sein de l'équipe de l'agence de Petit-Quevilly", poursuit le jugement. L'information est remontée en octobre 2012 au directeur régional de Haute-Normandie, mais rien n'a été fait "pour mettre fin à cette situation".

"Comportements hostiles permanents". Entre temps, la salariée a saisi la Direction du Travail, se disant victime de "comportements hostiles permanents". Cela a débouché sur une enquête qui a conclu que cette ambiance délétère "a été source de mal-être, voire de souffrance" chez la plaignante et qu'"aucune mesure concrète n'a été prise pour y remédier". Le supérieur et le directeur régional n'ont finalement été remplacés qu'après que la plaignante eut été victime le 3 janvier 2013 "d'une chute dans un escalier à sa sortie d'un entretien dans le bureau" de son supérieur, événement qui a été "reconnu comme un accident du travail".

Le conseil de prud'hommes de Rouen a aussi condamné Pôle emploi Haute-Normandie à 5.000 euros de dommages et intérêts pour "manquement à l'obligation de sécurité" et à 2.500 euros de frais de justice. La salariée "n'a pas repris ses fonctions" depuis son accident.
avatar
cheese cake
les supra-méga actifs

Nombre de messages : 3186
Date d'inscription : 21/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actes désespérés, suicides, agressions, menaces,...

Message  dcreation le 26/1/2016, 21:47

Trés triste car l'argent ne remplace ni la santé ni la joie de vivre perdue et encore moins les conséquences sur la vie de la famille.
Cette dame a fait preuve d'un grand courage en allant au tribunal.

dcreation
les très présents

Nombre de messages : 172
Age : 55
Date d'inscription : 05/07/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actes désespérés, suicides, agressions, menaces,...

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 10 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum