Concours ANPE 2005 - 2006... et après ?
Bonjour et Bienvenue !

La lecture d'un forum ne nécessitant pas de s'inscrire, nous demandons à chaque nouvel inscrit de participer : le partage est important et plus encore dans le métier que nous faisons.

Nous comptons sur votre participation active, faute de quoi nous supprimerions votre compte.

Bonne navigation dans nos colonnes !

efe
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 9 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 9 Invités

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 40 le 20/8/2016, 22:52

Actes désespérés, suicides, agressions, menaces,...

Page 7 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Actes désespérés, suicides, agressions, menaces,...

Message  cheese cake le 27/9/2013, 19:54

dans la famille "menaces" ... en Martinique

L'agence pôle emploi fermée après une agression pale 

Julie StraboniPublié le 27/09/2013 | 12:44, mis à jour le 27/09/2013 | 12:49

Un usager a frappé à l'aide d'un casque un agent de la plus grande agence pôle emploi de l'île. En guise de réaction, ses collègues ont décidé de suspendre l'activité de l'agence.

Un conseiller de Pôle emploi a été agressé ce matin dans la plus grande agence de Fort-de-France, celle de Kerlys.
L’agresseur s’était déjà présenté la veille, et avait fait l’objet d’un signalement. Si les agressions verbales sont quotidiennes selon les syndicats, celle-ci auraient pu avoir des conséquences autrement plus graves. Fred Violton, délégué Force ouvrière à Pôle emploi, a raconté les faits à Julie Straboni.

Les employés de l’agence Pôle emploi de Kerlys ont exercé leur droit de retrait et fermé les accès. Elle rouvrira ses portes lundi.

cheese cake
les supra-méga actifs

Nombre de messages : 3171
Date d'inscription : 21/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actes désespérés, suicides, agressions, menaces,...

Message  efe le 28/9/2013, 13:24



Miroir Social 25 septembre 2013

Pôle emploi s'évite une expertise CHSCT pour risque grave
Pôle Emploi lance un diagnostic national sur les conditions de travail de l’encadrement supérieur

Le suicide d’un cadre supérieur le 9 septembre, sur le temps de travail, a déclenché la conduite d’une enquête interne paritaire à la main du CHSCT qui a préféré ne pas voter le recours à une expertise externe pour ne pas "braquer" la direction.
À la suite d’une réunion des délégués syndicaux centraux organisée le 20 septembre, la direction vient d'ailleurs d'annoncer « la réalisation d’un diagnostic national sur les conditions de travail de l’encadrement supérieur (cadres du coefficient 350 base à 500) avec l’appui d’un cabinet spécialisé indépendant ».

Les syndicats pourront par ailleurs « compléter et enrichir la troisième édition du baromètre social ».

Un CCE extraordinaire est programmé en novembre pour faire le point des « résultats de l’état des lieux en cours sur le recensement des postes et de la situation en matière de progression de l’unicité des sites ».

_________________
Il n'y a pas de problème il n'y a que des solutions

efe
Admin., Gardienne du Temple

Nombre de messages : 10176
Age : 86
Date d'inscription : 27/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

ouf, tout va bien !

Message  cheese cake le 8/10/2013, 19:36

Suicides à Pôle emploi : le directeur général nie tout malaise social
Pour Jean Bassères, le directeur général de Pôle emploi, il n'y a "pas de malaise social généralisé" au sein de l'organisme, pourtant frappé par trois suicides de cadres.

L'Entreprise avec AFP, publié le 08/10/2013 à 10:30

Jean Bassères, le directeur général de Pôle emploi a estimé, mardi 8 octobre, que les trois suicides de cadres survenus au sein de l'organisme ne reflétaient pas de "malaise social généralisé".
REUTERS/Charles Platiau
Alors que Pôle emploi connaît de vives tensions et trois cas de suicides récents, le directeur général de l'organisme, jean Bassères, s'est voulu rassurant.

"Je ne dis pas qu'il n'y a pas de difficultés particulières, mais globalement, je pense qu'on n'a pas une situation de malaise social généralisé", a-t-il déclaré mercredi 8 octobre sur France Inter.

"Les suicides de cadres, c'est évidemment des drames auxquels on est confrontés et notre préoccupation la plus forte c'est d'agir très vite auprès de la famille et des collègues pour prendre toutes les mesures pour atténuer une douleur, même s'il est impossible de le faire", a-t-il souligné.

Réflexion sur les conditions de travail
Mais, a-t-il expliqué, le baromètre social, réalisé en interne et qui permet "d'avoir une mesure objective de l'état du climat social", dont la dernière édition est sortie au mois de mai montre "des améliorations" sur "la très grande majorité des questions qui sont posées" et indique qu'il n'y a pas de situation de "malaise social généralisé".

S'agissant des cadres, M. Bassères a expliqué avoir fait appel aux experts indépendants de l'Anact (Agence nationale pour l'amélioration des conditions de travail) qui, "dans les prochains jours, rencontreront les partenaires sociaux de Pôle emploi".

Sept des neuf syndicats de Pôle emploi (FO, SNU, CGT, CFTC, SUD, Snap et Unsa) avaient réclamé fin septembre une "expertise" générale des conditions de travail pour prendre la mesure de la souffrance générale des agents, selon eux, après trois suicides de cadres en sept mois.


En savoir plus sur http://lentreprise.lexpress.fr/gestion-du-personnel/suicides-a-pole-emploi-le-directeur-general-nie-tout-malaise-social_43486.html#K3teKdqjkyblupEB.99

cheese cake
les supra-méga actifs

Nombre de messages : 3171
Date d'inscription : 21/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actes désespérés, suicides, agressions, menaces,...

Message  manu le 8/10/2013, 19:41

C'est vrai que lorsque l'on regarde les résultats du baromètre on a de quoi se poser des questions Shocked Shocked Shocked 

manu
les actifs

Nombre de messages : 362
Date d'inscription : 13/11/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actes désespérés, suicides, agressions, menaces,...

Message  fatjak le 8/10/2013, 22:21

A la lecture du dossier complet, le bilan est très mitigé (voyez les réponses des REP) pale 

fatjak
les actifs

Nombre de messages : 232
Date d'inscription : 17/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actes désespérés, suicides, agressions, menaces,...

Message  efe le 9/10/2013, 19:57


BASSERES est dans sa tour d'ivoire, il n'a comme infos que celle que sa cour lui transmet, beurkkkkkkkkkkkkkkkkkkkk

_________________
Il n'y a pas de problème il n'y a que des solutions

efe
Admin., Gardienne du Temple

Nombre de messages : 10176
Age : 86
Date d'inscription : 27/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actes désespérés, suicides, agressions, menaces,...

Message  cheese cake le 9/10/2013, 21:17

M'enfin, c'est le Prince Jean !

cheese cake
les supra-méga actifs

Nombre de messages : 3171
Date d'inscription : 21/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actes désespérés, suicides, agressions, menaces,...

Message  cheese cake le 10/10/2013, 20:25

HIHIHI ... c'est nerveux !

Pôle emploi: face à la souffrance des cadres, la direction lance un diagnostic
L'Expansion.com avec AFP - publié le 10/10/2013 à 10:27
Cinq ans après la fusion douloureuse entre l'ANPE et l'Assedic, les syndicats s'inquiètent de la pression subit par les cadres et les employés. 17 salariés se seraient suicidés depuis 2008 dont 3 cadres.

Pôle emploi: face à la souffrance des cadres, la direction lance un diagnostic
Trois cadres se sont suicidés à Pôle emploi en quelques mois.

Pôle emploi suivrait-il le chemin de France-Télécom ? Après la vague de suicide qui frappe l'établissement public, trois cadres en sept mois, sept des neufs syndicats de pôle emploi (FO, SNU, CGT, CFTC, SUD, Snap et Unsa) tirent le signal d'alarme. Un audit externe vient d'être lancé.

Cinq ans après la douloureuse fusion ANPE-Assedic, le directeur général de Pôle emploi Jean Bassères a nié mardi tout "malaise social généralisé". Certains cadres confient pourtant être "à bout".

Le 9 septembre dernier, l'ancien directeur territorial du Rhône, âgé de 55 ans, se suicidait en se jetant sous le TGV qui devait l'amener à Paris où il avait été muté. La "souffrance" de l'encadrement, pointée du doigt par les syndicats, émerge depuis. Jean-Charles Steyger, représentant SNU, affirme que ce suicide serait "le 17e d'un salarié de Pôle emploi depuis la fusion" fin 2008.

La direction saisit l'Anact
Pour répondre à l'inquiétude, la direction de Pôle emploi a saisi des experts indépendants de l'Agence nationale pour l'amélioration des conditions de travail (Anact).

Ils rencontreront les syndicats "dans les prochains jours" afin d'engager un diagnostic sur les conditions de travail de l'encadrement qui représentent 6 500 personnes, sur 52 000 salariés, a assuré cette semaine Jean Bassères. Sur France Inter, il admet mercredi des "difficultés particulières" mais "pense" qu'il n'y a pas de "situation de malaise social généralisé".

Un malaise propre aux cadres
Cinq ans après la fusion entre l'ANPE (offres d'emploi) et les Assedic (allocations chômage), imposée fin 2008 par Nicolas Sarkozy dans l'objectif de simplifier les démarches des chômeurs, les syndicats décrivent pourtant un "malaise" propre aux cadres qui ont été les moteurs de cette gigantesque réorganisation, objet de grèves massives en 2009 et 2010.

Ils dénoncent notamment un "déclassement" dû à des "doublons dans les organigrammes", des mutations vers des "placards" ou encore la "pression des résultats".

Marc (prénom modifié), 46 ans, ex-Assedic, dans la maison depuis près de 20 ans, confie avoir "pensé au suicide". "Je me suis dit au moins si je fais ça, il y aura une enquête interne", lâche-t-il. Avant 2009, ce quadragénaire était directeur de site. "Après, il n'y a pas eu de place pour tout le monde. On m'a proposé une prime pour un poste inintéressant, à une heure et demi de transport de chez moi et maintenant je suis bloqué", raconte-t-il. "Rongé par le stress", ce salarié a été victime d'un accident cardiaque.

Des situations différentes mais un malaise commun
Marie, la soixantaine, est sous antidépresseurs depuis un an. Adjointe au directeur d'une agence ANPE avant la fusion, elle a "rétrogradé" pour une mission de gestion administrative.

"Mais mon poste a été supprimé et on me propose un placard. Je continue mais on m'a retirée de l'annuaire et on m'incite fortement à prendre ma retraite, alors qu'il y a sept ou huit ans on me disait que je serai directrice", explique cette salariée qui dit n'avoir "pas été loin du suicide".

Catherine, la cinquantaine, estime que "le problème chez les cadres est le manque de soutien des pairs, à la différence des agents qui se serrent les coudes et font remonter les problèmes". Les cadres sont "mis en concurrence par les résultats et quand on vous tape dessus, personne ne pipe mot. En plus, c'est compliqué d'être cadre et de dénigrer sa boutique", dit-elle.

Ex-directrice départementale de l'ANPE , elle a opté pour un poste subalterne après avoir mené cette réorganisation à laquelle elle croyait, mais "menée en dépit du bon sens". Bilan: un burn-out et près d'un an d'arrêt maladie.

Une explosion du nombre d'absence pour maladie
Si "certains managers ont trouvé des solutions", Catherine évoque "les nombreux collègues toujours pas revenus d'arrêt maladie" et "ceux partis par rupture conventionnelle". "Et avec le nouveau plan stratégique Pôle emploi 2015 (refonte du suivi des chômeurs et mise en place d'un "pilotage par les résultats"),dont les objectifs sont intenables, il va y avoir des dégâts considérables", prédit-elle.

Entre 2010 et 2012, le nombre de journée d'absence pour maladie des agents ont augmenté de 28%. Selon un sondage commandé par la direction 2012, 63% des salariés jugeaient que la situation allait "plutôt en se dégradant".

Selon Jean Bassères, le directeur général de Pôle emploi, le baromètre social, réalisé en interne et qui permet "d'avoir une mesure objective de l'état du climat social", dont la dernière édition est sortie au mois de mai montre "des améliorations" sur "la très grande majorité des questions qui sont posées".

"Nous demandons à l'ensemble de nos personnels un effort, et l'encadrement est particulièrement sollicité", reconnaît le DRH, Jean-Yves Cribie


En savoir plus sur http://lexpansion.lexpress.fr/entreprise/pole-emploi-face-a-la-souffrance-des-cadres-la-direction-lance-un-diagnostic_405371.html#1KKsqLDW7fCaFlO9.99

cheese cake
les supra-méga actifs

Nombre de messages : 3171
Date d'inscription : 21/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actes désespérés, suicides, agressions, menaces,...

Message  fifi_72 le 10/10/2013, 21:43

Il n'y a pas de pire aveugle que celui qui ne veut pas voir...

Il n'y a pas de pire sourd que celui qui ne veut pas entendre...

Quand on est aveugle et sourd, les dégâts sont incommensurables Sad

_________________
Fifi_72

fifi_72
les supra-méga actifs

Nombre de messages : 3349
Age : 48
Date d'inscription : 02/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actes désespérés, suicides, agressions, menaces,...

Message  efe le 29/10/2013, 08:07


Ouest France 28 octobre 2013
Bayeux. La directrice de Pôle emploi victime d’une agression violente

Ce lundi, Estelle Charles, la directrice de Pôle emploi à Bayeux, a été victime d’une agression violente. Dans la matinée, un homme, vraisemblablement « en contentieux » avec l’agence de la capitale du Bessin, a pénétré dans les locaux pour être reçu en entretien. Il a mis le bureau d’Estelle Charles sans dessus dessous, avant de s’en prendre physiquement à la directrice. Blessée, elle a été hospitalisée. Ses jours ne sont pas en danger.

L’agresseur interpellé

Après être parvenu à quitter les lieux, l’agresseur, un habitant du Bessin, a finalement été interpellé par la gendarmerie dans l’après-midi. Il a été placé en garde à vue. Une enquête a été ouverte.

_________________
Il n'y a pas de problème il n'y a que des solutions

efe
Admin., Gardienne du Temple

Nombre de messages : 10176
Age : 86
Date d'inscription : 27/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actes désespérés, suicides, agressions, menaces,...

Message  TEKEL05 le 29/10/2013, 11:05

Et bien !!! Cela devient de plus en plus risqué d'etre conseiller ... faut il attendre le pire pour que l on prenne enfin en considération la difficulté de notre métier, les injontions contradictoires de nos directions qui nous mettent en danger ...

TEKEL05

Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 15/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actes désespérés, suicides, agressions, menaces,...

Message  chris le 1/11/2013, 12:57

Finalement, assez peu d'échos dans les médias de cette affaire.

Les médias ont préféré la taxe de 75% sur les joueurs de foot.

Pourtant, Bayeux n'est pas le bronx et voilà ce qu'on risque à faire notre métier, qui plus est, sans aucune considération.

pig 

chris
les supra-méga actifs

Nombre de messages : 2667
Date d'inscription : 12/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actes désespérés, suicides, agressions, menaces,...

Message  efe le 1/11/2013, 16:35


AFP 30 octobre 2013
Agression d'un agent de Pôle emploi : le chômeur condamné à de la prison avec sursis

Un homme inscrit à Pôle Emploi s'en était violemment pris à une conseillère d'une agence de Bayeux, en début de semaine. Le chômeur a été condamné à six mois de prison avec sursis ainsi qu'à une obligation de soins.

Un ancien employé de banque inscrit dans un bureau Pôle Emploi de Bayeux avait balancé une chaise vers la directrice de l'agence, lundi matin. L'homme de 56 ans a reconnu les faits lors de son audience, ce mercredi 30 octobre, mais assure ne pas l'avoir "frappée avec son avant bras", comme l'assure la victime.

La directrice d'agence est ressortie mardi de l'hôpital avec 10 jours d'interdiction temporaire de travail.

L'expertise psychiatrique a établi que le chômeur était dépressif. "Je suis tellement désolé. Je suis en dépression omniprésente depuis le suicide de ma compagne (en 2012). J'aurais dû prendre les devants avec des traitements", a déclaré le prévenu. L'homme explique que sa colère est montée car la directrice s'était adressée à lui sur un "ton méprisant"

Le chômeur a pourtant été convoqué par la directrice car il "inquiét(ait)" les autres agents qui l'avaient déjà reçu, a plaidé l'avocate de la victime et de Pôle emploi. "On est face à un individu qui n'a pas supporté qu'on exige de lui qu'il remplisse ses obligations", puisqu'il a notamment dit aux policiers que la directrice devait avoir "l'habitude d'avoir affaire à des gens qui courbent l'échine", a ajouté Me Marie-France Mouchenotte.



_________________
Il n'y a pas de problème il n'y a que des solutions

efe
Admin., Gardienne du Temple

Nombre de messages : 10176
Age : 86
Date d'inscription : 27/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actes désespérés, suicides, agressions, menaces,...

Message  fifi_72 le 6/11/2013, 17:38

J'ai reçu ce jour un mail intersyndical suite au suicide hier d'un DAPE en IDF...

A priori il y a eu du rififi durant le CCE extraordinaire réuni pour parler des difficultés rencontrées dans le cadre de nos fonctions...

C'est désespérant Sad

_________________
Fifi_72

fifi_72
les supra-méga actifs

Nombre de messages : 3349
Age : 48
Date d'inscription : 02/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actes désespérés, suicides, agressions, menaces,...

Message  cheese cake le 6/11/2013, 20:30

http://www.sudouest.fr/2013/11/05/la-couronne-16-un-homme-s-en-prend-de-nuit-a-l-agence-pole-emploi-1220636-948.php

cheese cake
les supra-méga actifs

Nombre de messages : 3171
Date d'inscription : 21/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actes désespérés, suicides, agressions, menaces,...

Message  cadc le 7/11/2013, 02:34

Un dape d IdF? Ça a été évoqué à la réunion snu mardi mais je ne pensais pas que c était en IdF.

cadc
les superactifs

Nombre de messages : 951
Date d'inscription : 20/03/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actes désespérés, suicides, agressions, menaces,...

Message  fifi_72 le 7/11/2013, 09:51

cadc a écrit:Un dape d IdF? Ça a été évoqué à la réunion snu mardi mais je ne pensais pas que c était en IdF.
J'ai fait un copié-collé du mail que j'ai reçu du SNU (chuis abonnée aux mailing de quasi tous les syndicats)
SNU a écrit: Le SNU a exigé ce jour une expertise suite à l'annonce d'un nouveau suicide d'un DAPE d'Ile de France qui s'est produit hier.



Cette déclaration que le SNU a portée, a été rejointe par la CFTC-CGT-SNAP-SUD.



Pour rappel, un CCE extraordinaire s'était déjà tenu le mardi 29 octobre 2013 avec les points suivants à l'ordre du jour



- Nature et conséquences sur les conditions de travail de l'organisation générale du travail auxquels les personnels de Pôle Emploi sont exposés



- Vote de la délibération suivante: "Mise en place d'une expertise ou des expertises nationales portant sur la nature et les conséquences sur les conditions de travail et l'organisation générale du travail auxquelles les personnels de Pôle Emploi sont exposés"



Le CCE du 29 octobre 2013 faisant lui-même suite aux 3 suicides de Cadres Supérieurs de Pôle Emploi au cours de l'année 2013.

Le SNU poursuivra ses demandes face à la Direction Générale et ce malgré la frilosité de certaines organisations syndicales.

A diffuser et à afficher le plus largement possible.

_________________
Fifi_72

fifi_72
les supra-méga actifs

Nombre de messages : 3349
Age : 48
Date d'inscription : 02/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actes désespérés, suicides, agressions, menaces,...

Message  efe le 13/11/2013, 17:02

Un petit raccourci du PNS que j'ai enregistré dans l'après midi Twisted Evil Twisted Evil 

"................. La première partie de l'entretien s'est bien déroulée jusqu'au moment où il s'est emporté contre son ancien conseiller "qui n'a rien fait pour lui", contre PE "qui ne sert à rien." Je lui ai demandé pourquoi il disait à la fois qu'il avait besoin de moi et qu'on ne servait à rien. A partir de ce moment là ce DE s'est emporté violemment, a fait un long monologue de plusieurs minutes en vociférant et en me tutoyant, il m'a dit que je n'étais qu'une "connasse qui ne branle rien assise sur son fauteuil", que je n'étais qu'une "petite conne qui n'a jamais bossé dans sa vie" et pour finir m'a dit que je n'avais "qu'à continuer de le menacer (cf. gl2) que lui aussi allait me menacer".




Il n'y a pas à dire, on fait un chouette métier Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad 

_________________
Il n'y a pas de problème il n'y a que des solutions

efe
Admin., Gardienne du Temple

Nombre de messages : 10176
Age : 86
Date d'inscription : 27/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actes désespérés, suicides, agressions, menaces,...

Message  IDEFIX le 13/11/2013, 17:42

Déjà entendu, hélas !

J'ai eu récemment un "compliment à l'envers" : "on voit bien que vous êtes passée par le privé, c'est pas comme les autres" Shocked 

IDEFIX
les superactifs

Nombre de messages : 881
Date d'inscription : 26/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actes désespérés, suicides, agressions, menaces,...

Message  efe le 13/11/2013, 18:35

le tien ignore probablement que 90% des conseillers au moins ont travaillé dans le privé

_________________
Il n'y a pas de problème il n'y a que des solutions

efe
Admin., Gardienne du Temple

Nombre de messages : 10176
Age : 86
Date d'inscription : 27/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actes désespérés, suicides, agressions, menaces,...

Message  AmAzOnE le 13/11/2013, 18:42

Je pense que certains pensent encore que les conseillers PE sont nés conseillers et ne connaissent rien du reste du monde, tu sais un peu comme les Hobbits qui ne sortent jamais de la Comté.....

_________________
« Il y a un seul plaisir, celui d'être vivant, tout le reste est misère. »  Cesare Pavese

AmAzOnE
les supra-méga actifs

Nombre de messages : 1576
Age : 44
Date d'inscription : 28/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actes désespérés, suicides, agressions, menaces,...

Message  efe le 13/11/2013, 18:50

Ce qui est fou c'est que le type est passé de "courtois" à "en furie extrême" au point que pendant 2 secondes j'ai pensé qu'il ne s'adressait pas à moi Shocked Shocked 

_________________
Il n'y a pas de problème il n'y a que des solutions

efe
Admin., Gardienne du Temple

Nombre de messages : 10176
Age : 86
Date d'inscription : 27/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actes désespérés, suicides, agressions, menaces,...

Message  cheese cake le 13/11/2013, 19:49

encore un drame ... à la cpam ... ouf ... pale 

Tentative d’immolation par le feu à la «Sécu» de l’Artois : «c’est mon pire cauchemar», selon le directeur
PUBLIÉ LE 13/11/2013
Par SAMUEL COGEZ

Au lendemain de la tentative d’immolation par le feu d’un Arrageois de 53 ans dans le hall de la Caisse primaire d’assurance maladie (CPAM) de l’Artois, une réunion a eu lieu boulevard Allende. Tandis que le désespéré est toujours hospitalisé à Arras en psychiatrie, Jean-Luc Bocquet, directeur de la CPAM de l’Artois (750 000 bénéficiaires), écarte toute erreur commise. La suspension de la pension d’invalidité, qui remonte au 28 octobre, était bien dans les règles. Un directeur qui confie vivre dans la hantise de ce genre de passage à l’acte, dans un secteur qui souffre plus qu’ailleurs en France.
Mardi, un homme a alerté « La Voix du Nord » qu’il allait s’immoler.

Imprimer- A +

A lire aussi
Il tente de s'immoler dans le hall de la sécurité sociale d'Arras (VIDEO).
L'homme qui a tenté de s'immoler avait déjà menacé de le faire.
Ce n’était pas la première fois que le suicidaire évoquait ses tendances suicidaire. En 2011, après une première grève de la faim, il s’était rendu dans les locaux de la CPAM et avait menacé de s’immoler par le feu.
Une main courante avait été déposée au commissariat de police de Lens, par crainte qu’il ne commette l’irréparable.
« C’est une situation très complexe, qui est d’ailleurs suivie depuis longtemps par le directeur de la relation clients, explique Jean-Luc Bocquet. Ce n’est pas pris à la légère. Mais ce qui est sûr, c’est qu’on n’a pas commis d’erreur ». À l’origine, le suicidaire est arrivé de Strasbourg en 2011. « En août, à partir des éléments dont nous disposions et après vérification, les ressources qu’il déclarait ne correspondaient pas à ses ressources réelles. Il y avait un trop perçu. Nous lui avons signifié qu’il devait de l’argent, une somme assez importante », poursuit M. Bocquet, qui souligne que de nombreux rendez-vous ont déjà eu lieu.
Par la suite, après un rapprochement avec Pole Emploi, il s’avérait qu’il touchait de l’argent du RSA et la pension d’invalidité. « On a donc diminué sa pension, qui est tombée à moins de 200 € en raison de ses ressources à côté, détaille le directeur. Il faut savoir qu’on a des textes à respecter, nous sommes contrôlés. Qui plus est, les textes en vigueur évoluent très souvent, même pour nous c’est parfois difficile de s’y retrouver. »
« Humaniser les dossiers »

Le dossier médical de l’individu a ensuite évolué. Son état de santé s’étant dégradé, l’invalidité est passée de la catégorie 1 à 2 en avril dernier. La pension devait être réévaluée à la hausse, devenant un revenu complet de substitution. Sauf qu’une nouvelle fois, à partir d’une déclaration sur l’honneur, le bénéficiaire aurait déclaré des ressources bien inférieures à celles qu’il touchait, selon la CPAM, évoquant une « grosse moitié ».
« Je ne sais pas vous dire s’il s’agit d’erreurs commises de bonne ou de mauvaise foi, s’il n’a pas compris qu’il ne touchait plus de pension parce qu’il devait de l’argent, mais ce qui est sûr, c’est qu’on a toujours cherché à humaniser le dossier, assure M. Bocquet. Ce qui m’importe, c’est de faire en sorte d’éviter les drames. On cherche des solutions, mais parfois ça ne suffit pas. Hier, il a appelé la plate-forme. Nous n’avons pas eu le temps de l’inviter qu’il était dans le hall et vous a appelé pour annoncer qu’il allait s’immoler. Nous ne pouvons pas faire plus que ce qu‘on a fait. »
Au-delà de ce dossier, Jean-Luc Bocquet confirme redouter ce genre de passage à l’acte : « C’est la hantise de tous les directeurs de CPAM. On traite tous les jours des dossiers avec des populations extrêmement précarisées. On n’est à l’abri de rien. C’est mon pire cauchemar ».

cheese cake
les supra-méga actifs

Nombre de messages : 3171
Date d'inscription : 21/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actes désespérés, suicides, agressions, menaces,...

Message  efe le 30/11/2013, 08:53

LE PARISIEN - AMEL BRAHMI-HOWTON | Publié le 29 nov. 2013, 07h00
Agressions à Pôle emploi

Journée pour le moins tendue à l’agence Pôle emploide Nanterre, hier. Deux incidents qui sont survenus à quelques heures d’écart ont laissé les agents choqués.
Dans la matinée, un homme en entretien avec une conseillère s’est « énervé » parce qu’il avait l’impression d’être surveillé de trop près par l’organisme. Il a menacé son interlocutrice en lui indiquant qu’il était en possession d’une arme. Tout en brandissant un étui en forme de pistolet, il lui a assuré qu’une prochaine fois, il n’hésiterait pas à l’utiliser. La direction de Pôle emploi a déposé une plainte au commissariat de Nanterre pour « menaces de mort».

Un soutien psychologique assuré ce matin

Un peu plus tard dans l’après-midi, dans cette même agence, des hommes en état d’ébriété ont agressé verbalement un agent d’accueil. « Ils lui ont demandé leurs numéros d’identification de demandeur d’emploi, indique Pôle emploi. L’agent d’accueil affirme avoir aperçu un couteau dans la
poche de l’un d’entre eux. Une réunion de criserassemblant la direction et les agents du site s’est tenue hier soir. « Cette situation est intenable, appuie Christophe Moreau, délégué syndical SNU.

Chaque jour, il y a des agressions verbales, des éclats de voix... » Il poursuit : « Cette agence de Nanterre accueille en tout 10000 personnes. C’est énorme, d’autant qu’une grande partie d’entre elles sont tendues et à bout. »
La direction affirme avoir mis en place un soutien aux agents. Une équipe de psychologues devrait être présente ce matin en agence.

_________________
Il n'y a pas de problème il n'y a que des solutions

efe
Admin., Gardienne du Temple

Nombre de messages : 10176
Age : 86
Date d'inscription : 27/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actes désespérés, suicides, agressions, menaces,...

Message  cheese cake le 11/12/2013, 18:22

allez ! ça continue ! dans "la charente libre" ... "dormez bonnes gens, tout va bien" !  pale 


Cognac: très énervé à Pôle emploi, le Taser en vient à bout

   
Il est monté dans les tours. Trop! Un jeune Cognaçais de 23 ans a piqué une grosse colère lundi après-midi dans les locaux de Pôle emploi à Cognac.

Mécontent de ne pas être entendu comme il le souhaitait, il s’est d’abord énervé, avant de passer au mode agressif puis menaçant envers le personnel de la structure.

Alertée, la police nationale a tenté de le calmer. Sans succès.

L’homme a, au contraire, reversé sa colère et ses menaces sur les forces de l’ordre.

Refusant d’être interpellé, il s’est alors rebellé, blessant légèrement au passage deux agents qui n’ont eu d’autre choix que d’utiliser un pistolet à impulsion électrique de type Taser pour en venir à bout.

Gardé à vue puis relâché, il est reparti avec une convocation au tribunal d’Angoulême pour le mois de mars prochain.

cheese cake
les supra-méga actifs

Nombre de messages : 3171
Date d'inscription : 21/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Actes désespérés, suicides, agressions, menaces,...

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 7 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum