Concours ANPE 2005 - 2006... et après ?
Bonjour et Bienvenue !

La lecture d'un forum ne nécessitant pas de s'inscrire, nous demandons à chaque nouvel inscrit de participer : le partage est important et plus encore dans le métier que nous faisons.

Nous comptons sur votre participation active, faute de quoi nous supprimerions votre compte.

Bonne navigation dans nos colonnes !

efe
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 7 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 7 Invités

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 55 le 12/6/2017, 19:06

Revue de presse POST FUSION

Page 12 sur 13 Précédent  1, 2, 3 ... , 11, 12, 13  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Revue de presse POST FUSION

Message  manu le 24/7/2010, 11:16

En 2012 Il y aura les élections alors....il pourra s'en passer des choses.
En tout cas moi dans l'annuaire ALICE je suis inscrit jusqu'en 2012, j'espère que ce n'est pas une prévision
avatar
manu
les actifs

Nombre de messages : 379
Date d'inscription : 13/11/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Revue de presse POST FUSION

Message  efe le 24/7/2010, 12:49


ah bon j'ignorais qu'il y avait des dates dans alice

_________________
Il n'y a pas de problème il n'y a que des solutions
avatar
efe
Admin., Gardienne du Temple

Nombre de messages : 10248
Age : 87
Date d'inscription : 27/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Revue de presse POST FUSION

Message  Candy le 25/7/2010, 20:18

bah oui... une date limite sur chaque conseiller! comme sur les yaourts!
Laughing
avatar
Candy
les superactifs

Nombre de messages : 1068
Age : 108
Date d'inscription : 21/03/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Revue de presse POST FUSION

Message  efe le 25/7/2010, 22:22

lol! lol! lol!

_________________
Il n'y a pas de problème il n'y a que des solutions
avatar
efe
Admin., Gardienne du Temple

Nombre de messages : 10248
Age : 87
Date d'inscription : 27/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Revue de presse POST FUSION

Message  Bess le 26/7/2010, 07:13

cec a écrit:j'aime pas, mais alors pas du tout le fait de "conserver les CDI EN L'ETAT" jusqu'à la baisse du chômage ..... ça pue le dégraissage !!!!
oui, tu as raison, chaud,chaud cette reflexion...et c'est comme ça "qu'ils" veulent nous pousser à opter en masse ?
avatar
Bess
les superactifs

Nombre de messages : 1117
Age : 45
Date d'inscription : 04/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Revue de presse POST FUSION

Message  Rio le 26/7/2010, 20:01

Candy a écrit:bah oui... une date limite sur chaque conseiller! comme sur les yaourts!
Laughing

Faudrait bien qu'on aille voir pour connaitre notre date limite de consommation alors... bounce
avatar
Rio
les supra-méga actifs

Nombre de messages : 1590
Date d'inscription : 20/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Revue de presse POST FUSION

Message  Candy le 27/7/2010, 20:01

Je crois que c'est tes dates d'habilitations informatiques... mais à vérifier...
Y en a qu'aurait peur d'être périmé sans le savoir....
T'inquiete Rio... on peut manger les yaourts encore pendant quelques temps... même s'ils sont périmés! alien
avatar
Candy
les superactifs

Nombre de messages : 1068
Age : 108
Date d'inscription : 21/03/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Revue de presse POST FUSION

Message  Bess le 27/7/2010, 21:08

c'est pour ça que j'ai des collègues qui me paraissent un peu...amer ??? Suspect voire aigris (pour ne pas dire...moisis ?) affraid

désolée.... Embarassed
avatar
Bess
les superactifs

Nombre de messages : 1117
Age : 45
Date d'inscription : 04/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Revue de presse POST FUSION

Message  AmAzOnE le 27/7/2010, 21:44

Tant qu'ils ne deviennent pas verts, avec tout plein de poils sur eux tes collègues, ça va encore.......

Ok Ok je vais me coucher..... Rolling Eyes

_________________
« Il y a un seul plaisir, celui d'être vivant, tout le reste est misère. »  Cesare Pavese
avatar
AmAzOnE
les supra-méga actifs

Nombre de messages : 1576
Age : 44
Date d'inscription : 28/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Revue de presse POST FUSION

Message  efe le 27/7/2010, 22:01



oh oui, cette légère mousse verdâtre, un truc poilu, beurkkkkkkkkkkkkkk

_________________
Il n'y a pas de problème il n'y a que des solutions
avatar
efe
Admin., Gardienne du Temple

Nombre de messages : 10248
Age : 87
Date d'inscription : 27/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Revue de presse POST FUSION

Message  Bess le 27/7/2010, 23:46

c'est bizarre...ça me fait même penser à qql'un d'içi..non ??? alien

(PS : coucou xav...)
désolée bis. Embarassed
avatar
Bess
les superactifs

Nombre de messages : 1117
Age : 45
Date d'inscription : 04/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Revue de presse POST FUSION

Message  cheese cake le 28/7/2010, 11:12



La réforme de la retraite coûterait cher à l'assurance-chômage

Le report de 65 à 67 ans, âge à partir duquel la retraite est versée à taux plein quelle que soit la durée de cotisation, aurait pour conséquence un surcoût de plusieurs dizaines de millions d'euros à l'Unedic.


L'âge à partir duquel la retraite est versée à taux plein quelle que soit la durée de cotisation est reporté à 67 ans. (AFP)
Selon une note technique de Pôle emploi datée de novembre, publiée par Les Echos mercredi 28 juillet, le report de 65 à 67 ans, âge à partir duquel la retraite est versée à taux plein quelle que soit la durée de cotisation, pourrait coûter cher à l'Unedic, organisme chargé de l'assurance-chômage.

A la demande du patronat, Pôle Emploi a réalisé des simulations de passage de l'âge de la retraite à taux plein de 65 à 67,68, 69 ou 70 ans. Ainsi, dans l'hypothèse où le relèvement de l'âge du taux plein serait accompagné du relèvement de l'âge jusqu'auquel toute personne sans emploi perçoit une allocation chômage, 9.500 chômeurs ayant 65 ans en 2010 ne pourraient pas partir en retraite cette année. Et cette hypothèse aurait un surcoût de 80 millions d'euros pour l'assurance-chômage.

"En vitesse de croisière (borne d'âge à 67 ans), les effectifs concernés seraient doublés, à 18.100, entre ceux fêtant leur 65 e anniversaire et ceux fêtant leur 66 e anniversaire", pour un coût par année pleine de 265 millions d'euros pour l'Unedic, relève Les Echos.

Mais le journal souligne que la note technique de Pôle Emploi ne prend pas en compte les effets du relèvement de l'âge minimal légal de départ en retraite de 60 à 62 ans. Aussi, la simulation s'est basée sur l'exigence de 40 ans de cotisations pour bénéficier d'une retraite à taux plein alors qu'il faut actuellement 40,5 ans de cotisations et qu'il en faudra 41 en 2012.

Ainsi, l'impact réel pour l'Unedic devrait donc être encore plus important que les prévisions de cette note datant du mois de novembre.
avatar
cheese cake
les supra-méga actifs

Nombre de messages : 3187
Date d'inscription : 21/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Revue de presse POST FUSION

Message  Rio le 28/7/2010, 18:30

Candy a écrit:
T'inquiete Rio... on peut manger les yaourts encore pendant quelques temps... même s'ils sont périmés! alien

J'ai été voir dans l'annuaire et je n'ai pas de date de péremption. Ouf, je suis consommable Laughing Laughing
avatar
Rio
les supra-méga actifs

Nombre de messages : 1590
Date d'inscription : 20/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Revue de presse POST FUSION

Message  Candy le 28/7/2010, 18:45

On est rassurées!
avatar
Candy
les superactifs

Nombre de messages : 1068
Age : 108
Date d'inscription : 21/03/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Revue de presse POST FUSION

Message  cheese cake le 26/8/2010, 07:45

Lancement du « RSA jeune » pour les travailleurs pauvres de moins de 25 ans

L’extension du RSA aux jeunes de moins de 25 ans annoncée il y a près d’un an par Nicolas Sarkozy entre en vigueur le 1er septembre 2010. La mesure vise principalement les jeunes déjà engagés dans l’emploi, dont les revenus sont insuffisants.

« Le RSA jeune n’est pas un dispositif d’assistanat social. C’est une question de philosophie. Il faut avoir commencé sa vie professionnelle pour en bénéficier », a insisté Marc-Philippe Daubresse, ministre de la Jeunesse et des solidarités actives, lors de la présentation des modalités d’extension du RSA (revenu de solidarité active) aux jeunes de moins de 25 ans, mercredi 25 août 2010.
Des conditions restrictives

Pour y prétendre, il faut avoir travaillé 3214 heures, soit 2 ans à temps complet, au cours des trois dernières années (trois ans et demi maximum, en incluant jusqu’à six mois de chômage). Les contrats en alternance, en apprentissage, les CDD, CDI et les missions d'intérim sont pris en comptent. Ce n’est pas le cas des stages, du volontariat ou du service civil.
Comme le RSA, qui a remplacé le RMI (revenu minimum d'insertion) en 2009, le « RSA Jeune » est conçu avant tout comme un revenu complémentaire d’activité. Pour le Pôle Emploi, « les jeunes travailleurs pauvres sont visés par ce dispositif qui va plus loin que le RMI parce qu’il mêle activité et allocation ». Ce qui permettra, par exemple, à un jeune qui gagne 500 € de revenu mensuel de toucher en plus 215 € de RSA Jeune ».
« 80% de RSA activité, 20% de RSA socle »

Les bénéficiaires qui exercent une activité professionnelle en disposant de faibles ressources pourront toucher le RSA activité et ceux qui n’ont ni emploi ni allocation chômage bénéficieront du RSA socle (460 euros par mois pour une personne seule). « Il devrait y avoir environ 80% de RSA activité, pour 20% de RSA socle », avance-t-on du côté du ministère de la Jeunesse et des solidarités actives.
Un budget revu à la baisse : de 250 à 80 millions d’euros

Avec un budget prévisionnel annoncé de 250 millions d’euros, le RSA Jeune avait été présenté le 29 septembre 2009 comme la mesure phare du plan « Agir pour la jeunesse » par Nicolas Sarkozy à Avignon. Et le nombre de bénéficiaires avancé était alors de 160 000 personnes. Un an plus tard, l’enveloppe s’est considérablement amincie. « 20 millions d’euros sont budgétés pour les trois premiers mois de lancement du RSA Jeune », précisent les services du ministre de la Jeunesse et des solidarités actives.
« 15 000 à 20 000 bénéficiaires d’ici à la fin de l’année »

Marc-Philippe Daubresse s’est refusé à avancer des chiffres. Concernant le nombre de bénéficiaires, il a précisé que « le chiffre de 160 000 jeunes est celui du public potentiel. Je suis un scientifique et je ne veux pas faire de conjectures. » Ses services tablent sur « 15 000 à 20 000 jeunes bénéficiaires d’ici à la fin de l’année civile », et ajoutent qu’ « ils seraient bien évidemment payés s’il s’avéraient plus nombreux, comme le prévoit la loi ».
Toucher la cible

Une campagne d’information sera lancée début septembre 2010 dans les lieux fréquentés par les bénéficiaires potentiels (sites internet, mission locale, Pôle Emploi, Mutuelle sociale agricole...) et sur les radios. Coût de l'opération : 500 000 euros. Son slogan : « le rSa, aujourd’hui c’est aussi pour les jeunes ».
avatar
cheese cake
les supra-méga actifs

Nombre de messages : 3187
Date d'inscription : 21/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Revue de presse POST FUSION

Message  Trouveur le 26/8/2010, 10:05

Super, tous les jeunes vont nous demander s'ils y ont droit, alors que c'est la Caf qui traite les dossiers et que la plupart n'auront pas travaillé assez.
avatar
Trouveur
les superactifs

Nombre de messages : 1115
Age : 37
Date d'inscription : 27/01/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Revue de presse POST FUSION

Message  AmAzOnE le 26/8/2010, 18:48

Alors qu'en plus à la CAF, ils sont déjà à la ramasse avec le RSA (enfin le premier quoi, celui pour les vieux de + de 25 ans).....

_________________
« Il y a un seul plaisir, celui d'être vivant, tout le reste est misère. »  Cesare Pavese
avatar
AmAzOnE
les supra-méga actifs

Nombre de messages : 1576
Age : 44
Date d'inscription : 28/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

nouveau livre à paraitre en octobre

Message  Bess le 31/8/2010, 19:36

Pôle emploi : dans la peau d'un conseiller
Par Marc Landré le 31 août 2010 15h30 |

ENCORE UN OUVRAGE sur l'enfer de Pôle emploi qui devrait donner quelques sueurs froides à son directeur général, Christian Charpy, et à son ministre de tutelle, Laurent Wauquiez. Le 7 octobre prochain sort aux éditions Plon un nouveau pamphlet intitulé "183 jours dans la barbarie ordinaire - En CDD chez Pôle emploi", soit sept mois quasiment jour pour jour après la mise en vente des désormais célèbres "confessions d'une taupe à Pôle emploi" publiées en mars dernier.

Il ne s'agit nullement, contrairement à ce que son titre pourrait laisser penser, d'un brulot anti Pôle emploi mais d'un témoignage parfois émouvant. L'ouvrage retrace sur 236 pages - que "Les dessous du social" ont pu lire en avant-première - le quotidien de Marion Bergeron, jeune graphiste de 24 ans au chômage recrutée en CDD pour six mois début 2009 pour renforcer les effectifs de l'agence qui avait fusionné, au 1er janvier, l'ANPE avec les Assedic. De son arrivée - non annoncée dans l'agence et en pleine crise d'hystérie d'une demandeuse d'emploi - à son départ 183 jours plus tard, un mois tout juste après s'être fait plaquer par son amoureux, Marion retrace ses journées de conseillère, toujours les mêmes entre la peur de se faire agresser par des demandeurs d'emploi sous tension et l'envie de venir en aide à des gens qui n'ont rien.

Marion Bergeron - c'est son vrai nom - relate, page après page, les affres d'une fusion qui bloque, la complexité du système, les relations humaines compliquées entre les ex-ANPE et les anciens de l'Assedic, l'impossibilité d'appliquer le suivi mensuel personnalisé quand les portefeuilles dépassent 150 chômeurs, les absences des conseillers pour surmenage qui ne surprennent plus personne, les rumeurs les plus folles qui courent sur les salariés de l'agence qui se suicident ou sont assassinés par des chômeurs en colère, les altercations quotidiennes avec les demandeurs d'emploi, les trucs et astuces de ses collègues pour trafiquer les chiffres de rendement, les demandeurs d'emploi qui ne viennent pas aux convocations. Mais aussi les radiations à tout va, le 3949, les entretiens de présentation du site internet de Pôle emploi à des chômeurs qui n'ont jamais touché un ordinateur de leur vie, les réunions d'équipe du vendredi après-midi où personne n'écoute personne, l'enfer des sigles internes (ECCP, EMT, EMTPR, DE, EXD, PPAE, GU, ZT...) et de l'informatique préhistorique, le changement de direction, l'absence de perspectives à offrir, les employeurs qui veulent un BAC+4 avec dix ans d'expérience payé au smic et si possible blanc, le zèle de certains de ses collègues, les syndicats qui bloquent l'installation dans le site unique ultra-moderne de l'autre côté de la rue...

Bref son quotidien de conseillère précaire pendant six mois dans une agence Pôle emploi du sud de Paris. Son quotidien de conseillère sans expérience RH recrutée un peu par hasard et bombardée, sans aucune formation et en pleine explosion du chômage, du jour au lendemain, au milieu de la détresse humaine, de la misère. Le récit est chronologique, donc parfois répétitif et indigeste. Qu'importe, il est surtout bourré d'anecdotes dans lesquelles chaque conseiller Pôle emploi se reconnaitra.

avatar
Bess
les superactifs

Nombre de messages : 1117
Age : 45
Date d'inscription : 04/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Revue de presse POST FUSION

Message  efe le 31/8/2010, 19:41

cette manie de vouloir coucher sur le papier tout et n'importe quoi, ça m'interpelle : Ego surdimensionné ? publicité pour se trouver un nouveau job ? Besoin de pognon

_________________
Il n'y a pas de problème il n'y a que des solutions
avatar
efe
Admin., Gardienne du Temple

Nombre de messages : 10248
Age : 87
Date d'inscription : 27/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Revue de presse POST FUSION

Message  Rio le 31/8/2010, 20:35

Avez-vous déjà lu un de ces ouvrages de taupes ?
avatar
Rio
les supra-méga actifs

Nombre de messages : 1590
Date d'inscription : 20/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Revue de presse POST FUSION

Message  efe le 1/9/2010, 08:00

Je refuse d'acheter cette prose

_________________
Il n'y a pas de problème il n'y a que des solutions
avatar
efe
Admin., Gardienne du Temple

Nombre de messages : 10248
Age : 87
Date d'inscription : 27/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Revue de presse POST FUSION

Message  cheese cake le 3/9/2010, 09:22

l'affaire de Lydie chez popol ... vois le site de la fusion aussi :

“J’étais payée au SMIC et corvéable à merci…”

Marie-Laure Hardy 03/09/10 à 08h05

Lydie Breuilly raconte ses douze ans de galère en tant que salariée de Pôle emploi à Concarneau, marqués par les CDD à répétition.

Une employée de Pôle Emploi raconte douze ans et dix-huit CDD dans l'agence Une employée de Pôle Emploi raconte douze ans et dix-huit CDD dans l'agence © SIPA Lydie Breuilly a décidé d’engager un bras de fer avec son ex-employeur, qui vient de la remercier après 18 contrats précaires. « Quand je venais pointer au chômage, c’était l’occasion de revoir mes collègues. Pendant des années, je me suis retrouvée à tour de rôle devant et derrière le guichet. » Lydie Breuilly, 56 ans, pourrait presque rire de sa situation, tellement elle confine à l’absurde. Mais depuis quelques mois, cette Bretonne d’adoption rit jaune.

La signature de son premier contrat à durée déterminée au pôle emploi de Concarneau (Finistère) remonte à 1998. Douze ans et dix-huit CDD plus tard, la plaisanterie a fini de l’amuser. Originaire de Normandie, Lydie s’est installée en Bretagne pour suivre son mari. Son parcours professionnel n’a pas toujours été facile : après avoir quitté l’école à 15 ans, elle survit grâce à des petits boulots et à des heures de ménage, avant de travailler une dizaine d’années comme employée de bureau en intérim. « Je suis une autodidacte », déclare Lydie fièrement, avant d’ajouter : « Je n’avais pas de diplômes, donc je n’ai pas eu le choix. »
« J’étais corvéable à merci »

A son arrivée à Concarneau, elle aperçoit le bout du tunnel lorsqu’on lui propose un poste à l’Agence nationale pour l’emploi. « Je m’occupais du placement des jeunes saisonniers, ça me plaisait beaucoup. » Elle déchante très vite. « Après un premier CDD de trois mois, j’ai enchaîné des contrats de 2, 4, 5 ou 6 mois en fonction des besoins. J’étais corvéable à merci en étant rémunérée au SMIC. » A chaque fois, les employeurs de Lydie prennent soin de laisser un délai de carence de plusieurs mois entre deux contrats. Ils sont bien placés pour savoir que la loi les y oblige.

Au fil des ans et après avoir occupé une multitude de postes, la quinquagénaire se rend indispensable. « J’ai connu quatre directeurs et j’ai fait tous les services de l’agence ! Tout le monde a toujours été satisfait de mon travail. » Malentendante, Lydie fait oublier son handicap en lisant sur les lèvres. « Je me suis toujours débrouillée. » Malgré ses efforts, ses demandes pour être titularisée obtiennent toujours la même réponse : elle n’a pas fait les études qui lui permettent de devenir conseillère. Docile, elle n’insiste pas. « Je me suis comportée comme un petit mouton », regrette-t-elle. Jusqu’au jour où le sentiment d’injustice l’emporte. « J’en ai eu ras le bol qu’on me traite comme un Kleenex jeté après usage. »
« J’irai jusqu’au bout »

A la stupéfaction générale, Lydie refuse de signer le 18e CDD qui lui est proposé début mars, arguant qu’il lui a été adressé deux jours après son embauche. Selon les syndicats, cette erreur de Pôle emploi entraîne automatiquement une requalification en contrat à durée indéterminée. Sa rébellion va lui coûter très cher : lorsque son contrat s’achève, le 31 août, on lui indique que ce sera le dernier. Elle tombe de haut. « On m’a dit que je n’avais plus de bureau et on m’a demandé de quitter les lieux. Je ne m’attendais pas du tout à ça. Le choc a été brutal. »

Déterminée, l’ex-salariée occupe la cafétéria du pôle emploi de Concarneau depuis deux jours. Son directeur n’a pas hésité à faire venir un huissier pour constater qu’elle était toujours dans les locaux. « C’est dur de ne pas craquer, mais j’irai jusqu’au bout. Je vais avoir 57 ans, j’ai besoin de payer les études de mes enfants et je ne sais pas si un employeur acceptera de m’embaucher vu mon âge. J’estime qu’au bout de 18 contrats j’ai le droit d’être titularisée. »

Le bras de fer engagé par Lydie a débouché sur un espoir : les délégués syndicaux doivent rencontrer la direction régionale de Pôle emploi aujourd’hui pour tenter de trouver un accord. En attendant, elle restera vissée à sa chaise.
avatar
cheese cake
les supra-méga actifs

Nombre de messages : 3187
Date d'inscription : 21/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Revue de presse POST FUSION

Message  efe le 3/9/2010, 22:57

Heureusement qu'elle a mis la presse sur le coup, je ne sais pas si cela aboutira favorablement mais au moins elle colle bien la honte à la DG de POLE EMPLOI, quelle ignoble façon de traiter son personnel

_________________
Il n'y a pas de problème il n'y a que des solutions
avatar
efe
Admin., Gardienne du Temple

Nombre de messages : 10248
Age : 87
Date d'inscription : 27/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Revue de presse POST FUSION

Message  Bess le 4/9/2010, 09:25

Christian Charpy : pas de politique du chiffre à Pôle Emploi pour faire baisser le chômage
France Info - Hier, 20:01
Le directeur général de Pôle Emploi répond sur France Info aux accusations de radiations abusives dans les listes de chômeurs.
L’enquête de Florent Guyotat (lire notre article ci-dessous) donnait la parole à des demandeurs d’emploi et à des salariés de Pôle Emploi, qui témoignaient de méthodes parfois expéditives aboutissant à la radiation effective des listes des bénéficiaires d’indemnités-chômage...


Pour Christian Charpy, les chiffres réels sont les suivants : 40.000 à 50.000 radiations administratives par mois, mais dont 80% concernent "des gens qui ont retrouvé un emploi". Il y aurait donc chaque mois 8.000 à 9.000 "radiations réelles" , dont "quelques dizaines seulement peuvent être considérées comme des erreurs", corrigées ensuite par Pôle Emploi.

Le directeur général de Pôle Emploi souligne par ailleurs que ce débat est relancé "à chaque fois que le taux de chômage baisse", et assure qu’il n’ y a "pas de politique de radiation à Pôle Empoi pour faire baisser les chiffres du chômage."

Le directeur général de Pôle Emploi reconnaît "quelques dizaines d’erreurs par mois" dans les radiations de chômeurs (0'39")


--------------------------------------------------------------------------------

Christian Charpy répond aux questions d’Olivier de Lagarde :


Christian Charpy,directeur général de pôle emploi,030910
envoyé par FranceInfo. - L'info internationale vidéo.


avatar
Bess
les superactifs

Nombre de messages : 1117
Age : 45
Date d'inscription : 04/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Revue de presse POST FUSION

Message  efe le 5/9/2010, 08:29

le site LAFUSIONPOURLESNULS est en pause pour raison de force majeure, ça interpelle non ?

_________________
Il n'y a pas de problème il n'y a que des solutions
avatar
efe
Admin., Gardienne du Temple

Nombre de messages : 10248
Age : 87
Date d'inscription : 27/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Revue de presse POST FUSION

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 12 sur 13 Précédent  1, 2, 3 ... , 11, 12, 13  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum