Concours ANPE 2005 - 2006... et après ?
Bonjour et Bienvenue !

La lecture d'un forum ne nécessitant pas de s'inscrire, nous demandons à chaque nouvel inscrit de participer : le partage est important et plus encore dans le métier que nous faisons.

Nous comptons sur votre participation active, faute de quoi nous supprimerions votre compte.

Bonne navigation dans nos colonnes !

efe
Derniers sujets
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 5 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 5 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 55 le 12/6/2017, 19:06

Revue de presse POST FUSION

Page 5 sur 13 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 11, 12, 13  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Revue de presse POST FUSION

Message  cheese cake le 29/8/2009, 09:13

trés bien tourné et plein d'humour ! tongue
avatar
cheese cake
les supra-méga actifs

Nombre de messages : 3186
Date d'inscription : 21/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Revue de presse POST FUSION

Message  Bess le 29/8/2009, 22:57

à notre 3949 national....qui n'en veut ???? pourtant, très au point !!! il vous arrange ça en quelques minutes seulement !! plus personne ne vous appelle une 2ème fois !!! (en gros, une première fois tu te fais avoir, mais pas 2)...
avatar
Bess
les superactifs

Nombre de messages : 1117
Age : 45
Date d'inscription : 04/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Revue de presse POST FUSION

Message  cheese cake le 30/8/2009, 09:43

et oui, bess ... en plus 50% des appels sont pour le rac en ce moment ... et plus fort, ceux qui sont malins appellent, tapent sur une touche quelconque et nous demandent de les mettre en relation avec l'assedic ("ça va plus vite comme ça") !!! Very Happy
à l'autre bout, on a des parisiens au bout du tel qui ont taper leur arrondissement ! c'est l'occasion de se parler et d'echanger sur la météo ! du lien socila, en fait ce 3949 ! cheers
avatar
cheese cake
les supra-méga actifs

Nombre de messages : 3186
Date d'inscription : 21/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Revue de presse POST FUSION

Message  efe le 30/8/2009, 10:05

Pas malins ces parisiens geek
avatar
efe
Admin., Gardienne du Temple

Nombre de messages : 10244
Age : 87
Date d'inscription : 27/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Revue de presse POST FUSION

Message  Bess le 30/8/2009, 13:36

efe a écrit:Pas malins ces parisiens geek

parigot, tête de ...
parisien, tête de.... lol!


allez, je blague, j'ai vécu à Paris pendant 10 ans, j'y ai eu droit aussi longtemps !!!
avatar
Bess
les superactifs

Nombre de messages : 1117
Age : 45
Date d'inscription : 04/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Revue de presse POST FUSION

Message  efe le 30/8/2009, 14:24

m'en fiche pas mal, je ne suis pas parisienne geek geek
avatar
efe
Admin., Gardienne du Temple

Nombre de messages : 10244
Age : 87
Date d'inscription : 27/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Revue de presse POST FUSION

Message  cheese cake le 30/8/2009, 15:00

M'enfin les filles ! moi j'ai rien contre les parisiens !!! mais ça leur fait drôle quand on leur explique qu'ils ont un conseiller qui est à 500 bornes de leur arrondissement, et qui les renvoi vers la "file" region pour qu'ils tapent le 75 !!!! je suis sûre que certains ne sont pas encore remis ! lol! lol! lol!
avatar
cheese cake
les supra-méga actifs

Nombre de messages : 3186
Date d'inscription : 21/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Revue de presse POST FUSION

Message  Rio le 30/8/2009, 15:07

Beaucoup de gens qui veulent la file RAC prennent le bon choix au sommaire mais les lignes sont tellement occupées qu'ils arrivent à la file "conseil à l'emploi"... C'est bon pour les taux d'aboutement... Laughing Laughing
avatar
Rio
les supra-méga actifs

Nombre de messages : 1590
Date d'inscription : 20/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Revue de presse POST FUSION

Message  cheese cake le 16/9/2009, 07:46

article de marianne interressant, mais on nous colle toujours l'etiquette de "fonctionnaires" !

http://www.marianne2.fr/Apres-France-Telecom,-le-Pole-emploi_a182110.html?com
avatar
cheese cake
les supra-méga actifs

Nombre de messages : 3186
Date d'inscription : 21/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Revue de presse POST FUSION

Message  cheese cake le 23/9/2009, 07:47

attrapé ce matin dans le journal sud-ouest


Mercredi 23 Septembre 2009

TRIBUNAL CORRECTIONNEL.
Touche-moi, touche-moi-pas au Pôle Emploi


C'est l'histoire d'un pétage de plombs au Pôle Emploi d'Auch. À moins qu'il ne s'agisse plutôt d'un pétard mouillé. Philippe, 29 ans n'en revient pas de comparaître devant le tribunal correctionnel pour coups et blessures, ni du supplément d'information qui a été réclamé pour visionner les bandes de la caméra de video surveillance de l'accueil du Pôle, ni de la garde-à-vue sans lacets, sans ceinturon, au commissariat d'Auch, ni du certificat médical de la victime qui ne mentionne curieusement aucune trace de violence.

Bref, Philippe n'en revient pas. À tel point d'ailleurs qu'il s'agace à la barre, s'emporte, bégaye, pleurniche, dénonce l'abus de pouvoir, crie à la provocation.

Rendez-vous raté

Abattue par une litanie d'abandons de famille et de violences conjugales depuis le début de l'après-midi et d'une interminable audience, la présidente se redresse, inquiète : « Calmez-vous voyons, vous allez faire une crise cardiaque ! ».

Dans un hoquet, Philippe retrace la chronologie d'une de ces journées où tout va de travers. Ce 19 janvier dernier donc, Philippe a loué une voiture et conduit pendant plus d'une heure pour se rendre au rendez-vous fixé par le Pôle Emploi d'Auch. Embouteillages, adresse périmée, difficultés de stationnement, Philippe joue de malchance et lorsqu'il pousse la porte du Pôle, c'est avec une demi-heure de retard.

Contrit, c'est d'abord avec le profil bas qu'il se présente à l'accueil. Mais lorsqu'on lui explique que son tour est passé, qu'il ne pourra pas être reçu et qu'il n'a qu'à se réinscrire par téléphone, Philippe qui pense au chemin parcouru, à la voiture de location, aux indemnités de chômage qu'il n'est pas prêt de toucher si le rendez-vous est reporté, aux fêtes de fin d'année qui viennent de grever son budget... hausse le ton.

Alertée par les éclats de voix, une responsable intervient, demande à Philippe de parler moins fort, pousserait la familiarité, assure le prévenu, jusqu'à le tutoyer.

« Vas-y, tape-moi et je porterai plainte. Je suis un agent de l'État ! Si tu me touches, c'est comme si tu touchais un policier », mime Philippe devant la présidente.

« Touche-moi, touche-moi pas. Forcément, au bout d'un moment, j'ai craqué... Je partais, j'étais presque à la porte lorsqu'elle m'a dit « Reviens, c'est trop facile ». Alors avec mon dossier d'inscription, je l'ai moquée. Je lui ai posé sur le nez », reconnaît Philippe.

« Elle m'a provoquée »

Un peu sanguin sur les bords, trois ou quatre condamnations au casier judiciaire, dont une rébellion et un outrage, Philippe n'a cependant pas le profil d'un Mahatma Gandhi. « Oui, mais j'ai toujours reconnu mes bêtises devant le tribunal. Là, je vous jure, je ne l'ai pas frappée. J'ai été plus bête qu'un âne. Dans ces cas-là, il faut se boucher les oreilles, faire demi-tour, tourner les talons et s'en aller ».

Au cas où il serait question d'éventuels dommages et intérêts réclamés par les avocates des parties civiles qui représentent la plaignante et le Pôle Emploi Région, la présidente s'enquiert de la situation professionnelle de Philippe. Soupir de l'intéressé : « Je suis toujours demandeur d'emploi ».

Sans trop y croire, mais non sans panache, Me Dubois, l'avocat de la défense, plaide la relaxe.

Le tribunal ne l'entendra pas de cette oreille.

Après la suspension d'audience, le jugement tombe : un mois de prison assorti du sursis... et un euro de dommages et intérêt pour la plaignante.
avatar
cheese cake
les supra-méga actifs

Nombre de messages : 3186
Date d'inscription : 21/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Revue de presse POST FUSION

Message  cheese cake le 1/10/2009, 07:48

lu dans france soir :

Neuf mois après la réforme, la fusion de l’ANPE et des Assedic reste problématique. Reportage.

En début de semaine, une décision du tribunal de grande instance de Limoges a suspendu la fusion de l’ANPE et des Assedic dans le Limousin. Motif invoqué ? Un manque d’information des employés des deux entités. Il est encore trop tôt pour savoir s’il ne s’agit que d’une simple péripétie juridique de portée locale ou d’un coup d’arrêt à la réforme engagée depuis le début de l’année au plus fort de la crise. Mais une chose est d’ores et déjà certaine : entre la grogne de certains agents et l’encombrement des agences, la réforme qui devait simplifier les démarches des chômeurs connaît un démarrage en demi-teintes.

La scène se passe dans une petite rue du XVe arrondissement de Paris. Une jeune femme demande à un passant où se trouve l’agence ANPE. Sans le savoir, elle se trouve de façon symbolique au cœur de cette réforme qui a mis fin, le 18 décembre 2008, à l’exception française en réunissant le service d’aide au retour à l’emploi (ANPE) et d’indemnisation du chômage (Assedic) au sein d’une seule structure, Pôle emploi.
Plaque collée sur le mur

En effet, dans un rayon de 200 mètres, elle a le choix entre deux agences qui portent chacune le logo de l’entité nouvellement créée. Mais à y regarder de plus près, les deux sites diffèrent légèrement : dans la première, une foule compacte est installée derrière des tables et épluche d’épais annuaires de fiches métiers ou de formations. D’autres visiteurs consultent des offres d’emplois sur des panneaux d’affichage ou utilisent la photocopieuse et les postes informatiques mis à la disposition du public. En sortant, on remarque une petite plaque collée sur le mur qui précise encore : « L’entrée de l’ANPE est située après le porche à gauche du 14, rue Yvart. »

A 400 mètres de là, une autre agence Pôle emploi offre une configuration différente : dans un hall fraîchement repeint, une petite file de personnes patiente devant l’accueil, attendant visiblement d’être reçues à un rendez-vous. Des « points téléphone » permettant d’appeler le 39.49, numéro unique d’informations des demandeurs d’emploi, constituent l’essentiel du mobilier. Derrière une borne en carton qui proclame : « En 2009, l’ANPE et les Assedic deviennent Pôle emploi », on aperçoit encore une pancarte qui déclare, elle : « Contactez-nous avant de vous déplacer. Votre Assedic vous reçoit sur rendez-vous. »

« Effet de calendrier assez malencontreux »

Bref, sept mois après son démarrage officiel, la fusion est encore largement théorique. Sur les 1.300 agences héritées des deux ensembles, 300 à peine seraient réellement mixtes. Il faut dire que le brassage des deux entités aux statuts et métiers différents a souffert d’un effet de calendrier assez malencontreux. Adoptée quelque mois avant la crise financière de l’été 2008, la loi est entrée en application alors que le nombre des licenciés de fraîche date explosait littéralement. Sur les six premiers mois de l’année, l’économie française a perdu plus de 300.000 emplois. Autant de nouveaux inscrits qu’il a fallu recevoir et dont il a fallu calculer les indemnités, pendant une période où les agents des Assedic et de l’ANPE devaient suivre des formations pour découvrir chacun le métier de l’autre.
Julie (*), adjointe d’une direction d’agence ex-ANPE de la région Ile-de-France, explique que ce n’est sans doute pas la réforme qui a provoqué les embouteillages de demandeurs d’emploi ou les difficultés à joindre un conseiller en passant par le 39.49 qui bien souvent ne débouche que sur un simple serveur vocal. « Notre surcharge de travail est en fait liée, bien sûr, à l’augmentation brutale du nombre des demandeurs d’emploi, mais aussi à une réforme de janvier 2006, le SMP (suivi mensuel personnalisé), qui a accru notre charge de travail en nous forçant à voir tous les mois les demandeurs d’emploi, alors que certains sont autonomes dans leurs recherches et pourraient se contenter d’être vus moins souvent. »

Casse-tête

La direction de Pôle emploi a réagi à cette surcharge de travail en recrutant près de 1.800 conseillers supplémentaires et, sur son site Internet, le directeur général, Christian Charpy, affirme même dans une vidéo que sur l’ensemble de l’année, le recrutement concernera 3.000 nouveaux collaborateurs.

Mais il semble qu’il faudra beaucoup de temps pour réaliser une vraie mixité des équipes qui se heurte à deux problèmes majeurs : la multiplication des directeurs à la recherche d’un poste équivalent dans la nouvelle structure et la différence des statuts. Au Cinétic, l’immeuble flambant neuf de la porte des Lilas à Paris, qui accueille depuis quelques mois la direction de Pôle emploi, l’encadrement des deux structures bataille ferme pour se réserver des places dans des directions devenues pléthoriques où chacun compte ses troupes et défend ses positions comme dans une partie de jeu de go. Les documents de travail font d’ailleurs toujours apparaître l’origine des directeurs du nouvel ensemble.

Enfin, la question des statuts est elle aussi un casse-tête. Les agents des Assedic conserveront leur statut privé assez avantageux, surtout du point de vue des rémunérations (environ 14 mois et demi de salaire par an en comptant les diverses primes). Ceux qui sont issus de l’ANPE auront, eux, le choix entre la conservation de leur statut actuel et l’évolution vers un nouveau statut qui est en cours de négociation. Et c’est là que les choses se corsent. Sylvette Uzan-Chomat, membre de la direction nationale du SNU, le syndicat majoritaire à l’ANPE, est perplexe : « Les rémunérations à l’embauche sont plus élevées dans les Assedic, mais la situation se rééquilibre au bout de plusieurs années, notamment grâce à la grille d’avancement à l’ancienneté. » Cela a son importance dans ces structures où même si l’emploi n’est pas garanti comme dans la fonction publique, il reste quand même très stable et les perspectives de baisse d’activité sont hélas peu vraisemblables.

« Le meilleur des deux systèmes »

Sur le terrain, Marc (*), jeune recruté de l’ANPE, qui tient à garder l’anonymat depuis qu’il a reçu une note de la direction lui interdisant tout contact avec les journalistes, ne cache pas son amertume : « J’ai intégré l’ANPE par concours en 2007. Résultat, je gagne moins que ceux qui l’ont raté et qui sont arrivés depuis la fusion. De plus, chez nous, un adjoint de directeur d’agence n’a pas le statut cadre alors que ceux qui viennent des Assedic l’ont. »

Mais il n’y a, a priori pas trop de raisons de s’inquiéter. La ministre de l’Economie, des Finances et de l’Emploi, Christine Lagarde, a promis que le nouveau statut « garderait le meilleur des deux systèmes »… au risque de faire augmenter les coûts salariaux de Pôle emploi. Henri (*), un consultant interne qui a participé à l’élaboration de la réforme avant de s’essayer à l’entrepreneuriat grâce à de copieuses indemnités négociées à l’occasion d’un départ volontaire, le reconnaît : « Au début, la réforme risque de coûter assez cher. Mais elle a été conçue pour le long terme et l’on en verra les effets d’ici plusieurs années. »

(*) Les prénoms ont été changés.
avatar
cheese cake
les supra-méga actifs

Nombre de messages : 3186
Date d'inscription : 21/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Revue de presse POST FUSION

Message  tibou le 12/10/2009, 20:05

Un sujet intéressant :

http://www.lemonde.fr/societe/article/2009/10/12/chomage-une-des-cles-de-la-reussite-c-est-la-decentralisation_1252932_3224.html

Le gars répond apparemment à des internautes, des vraies questions
avatar
tibou
les superactifs

Nombre de messages : 1404
Date d'inscription : 27/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Revue de presse POST FUSION

Message  Bess le 12/10/2009, 20:32

avatar
Bess
les superactifs

Nombre de messages : 1117
Age : 45
Date d'inscription : 04/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Revue de presse POST FUSION

Message  cheese cake le 13/10/2009, 07:41

pale pale pale pale

et encore, sur europe 1


A Pôle emploi aussi, le personnel est stressé
Créé le 12/10/09 - Dernière mise à jour à 16h54
22 commentaires

Les syndicats dénoncent des conditions de travail difficiles et craignent l'augmentation du nombre de suicides.

Un suicide mercredi chez Renault, 24 en 18 mois chez France Télécom, cinq tentatives de suicides depuis le début de l'année et un mort en février au Pôle emploi. Depuis la fusion de l'Anpe et des Assedics, le stress au Pôle emploi monte en flèche et les tentatives de suicides se multiplient.

Une situation qui inquiète les syndicats malgré les mesures déjà prises, comme la mise en place d'un numéro vert d'assistance. Selon les organisations syndicales, la fusion Anpe/Assedic, menée au pas de charge, en est responsable. Ecoutez Jean-Cyril Le Goof, délégué Unsa, au micro Europe 1 de Fabien Cazeaux :


Christian Charpy, directeur général de Pôle Emploi, a déjà annoncé de nouvelles mesures d'ici la fin de l'année. Un questionnaire que les employés devront remplir permettra d'"identifer les causes et les facteurs qui peuvent créer un risque de souffrance au travail". A partir de ce diagnostic seront établis "des plans d'action aussi bien au niveau régional qu'au niveau national".

La réponse ne satisfait pas les syndicats. Malgré la réunion d'urgence prévue d'ici 15 jours, ils parlent d'une grève avant la fin
avatar
cheese cake
les supra-méga actifs

Nombre de messages : 3186
Date d'inscription : 21/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Revue de presse POST FUSION

Message  Bess le 13/10/2009, 07:43

sur la fusion pour les nuls, ils disent que ça y est, l'appel à la grève nationale(appel unitaire) a été lancé pour le 20 octobre ...
avatar
Bess
les superactifs

Nombre de messages : 1117
Age : 45
Date d'inscription : 04/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Revue de presse POST FUSION

Message  cheese cake le 13/10/2009, 07:48

YES ! j'espere que ce sera un appel intersyndical, aussi bien à l'assedic qu'à l'anpe ..enfin de toute l'usine à gaz, quoi ! Twisted Evil
avatar
cheese cake
les supra-méga actifs

Nombre de messages : 3186
Date d'inscription : 21/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Revue de presse POST FUSION

Message  fifi_72 le 14/10/2009, 09:43

Il paraît que oui, vu que j'ai reçu par mail le "bidule"...

_________________
Fifi_72
avatar
fifi_72
les supra-méga actifs

Nombre de messages : 3379
Age : 49
Date d'inscription : 02/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Revue de presse POST FUSION

Message  Bess le 14/10/2009, 19:02

qui plus est, toute la presse en parle ces derniers jours !! et un comparatif est même lancé entre popol et france télécom, où enfin, il y a un semblant de retour de bâton, c'est-à-dire que la presse ose enfin parler de cette omerta qui existe chez nous...en tout cas, mon alerte google ne tarit pas d'articles de jour en jour !!
avatar
Bess
les superactifs

Nombre de messages : 1117
Age : 45
Date d'inscription : 04/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Revue de presse POST FUSION

Message  Josépha le 14/10/2009, 21:06

cec a écrit:YES ! j'espere que ce sera un appel intersyndical, aussi bien à l'assedic qu'à l'anpe ..

On a reçu aujourd'hui l'appel intersyndical, dans notre agence, nous sommes bien partis pour être fermés mardi, encore que y a un ou deux récalcitrants. Par contre, on a appelé nos collègues de l'assedic pour savoir ce qu'ils allaient décider, ben ils ont rien reçu du tout et n'étaient pas au courant... C'est nous qui leur avons transmis le mail...
avatar
Josépha
les actifs

Nombre de messages : 372
Age : 42
Date d'inscription : 12/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Revue de presse POST FUSION

Message  pingouin le 14/10/2009, 21:46

Me concernant, je ne la ferais pas. Déjà fait celle de lundi dernier. A moins qu'on puisse me prouver que la journée du 20 sera retirée du mois de novembre, ce dont je doute.......
Pouvaient pas faire ça une semaine plus tard !!!!

pingouin
les actifs

Nombre de messages : 253
Date d'inscription : 28/07/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Revue de presse POST FUSION

Message  efe le 14/10/2009, 21:49

Moi je la ferai, il faut faire savoir qu'on en a ras le bol des "avancées de cette fusion".

SI vous n'allez pas sur LAFUSIONPOURLESNULS, allez y, les articles et commentaires sont intéressants, certains prônent d'autres types d'actions mais je ne les partage pas forcément

_________________
Il n'y a pas de problème il n'y a que des solutions
avatar
efe
Admin., Gardienne du Temple

Nombre de messages : 10244
Age : 87
Date d'inscription : 27/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Revue de presse POST FUSION

Message  fifi_72 le 14/10/2009, 22:35

ils font les paies vers le 20, et le temps qu'ils comptabilisent et que ça arrive aux RH...

_________________
Fifi_72
avatar
fifi_72
les supra-méga actifs

Nombre de messages : 3379
Age : 49
Date d'inscription : 02/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Revue de presse POST FUSION

Message  cheese cake le 15/10/2009, 08:07

temoignages ! dans ouest-france

Improvisation, doutes, manque de souplesse... la fusion des deux organismes ne va pas de soi. : Joël Le Gall
Les salariés essuient les plâtres du mariage à marche forcée des Assedic et de l'ANPE. La criseet son afflux de chômeurs en rajoutent. Le mal-être augmente. Grève annoncée pour le 20 octobre.
Enquête

Trop vite. Un seul organisme et, à terme, un entretien unique pour les demandeurs d'emplois. 45 000 personnes sont engagées dans cette aventure. Les deux tiers sont agents de l'ANPE, un tiers salariés de l'Assedic. Tout doit être bouclé illico presto. « Nicolas Sarkozy l'a dit, on le fait. C'est un enjeu politique, lâche Myriam (1). Peu importe que la crise soit passée par là et qu'elle ait alourdi les tâches... La pression tombe en cascade. Avec un directeur zen, ça peut encore aller. Mais il y a des partisans de l'excès de zèle, poussés par la carotte des primes. Dans l'agence d'où je viens, la responsable s'installe avec ses dossiers à la cafétéria. Impossible de prendre une vraie pause et de souffler. »

En force. Isabelle, directrice des ressources humaines dans une autre vie, bosse en Mayenne. Elle confirme. Le nouveau management n'a pas gardé la tradition de souplesse de l'ANPE. « Nous sommes soumis au 'c'est comme ça et pas autrement'. » La jeune femme gère 180 demandeurs d'emplois, un portefeuille de chefs d'entreprises, des offres qui arrivent par d'autres canaux. Elle n'y arrive pas dans les horaires impartis. « C'est souvent dix heures par jour. Il m'arrive de bosser chez moi. » Si cela continue, elle mettra son CV en ligne pour rejoindre le privé. « Des collègues l'ont déjà fait. »

Chantier. « Pas une semaine sans que l'un ou l'une d'entre nous craque. Beaucoup sont sous antidépresseurs. » Valérie, conseillère à Pôle emploi, vit mal la fusion, entrée dans les faits depuis le début de l'année. « Nous sommes dans l'improvisation la plus complète. Des travaux ont été entrepris dans notre agence. Il a fallu continuer à recevoir le public alors qu'on coupait des plaques de placo. »

Deux cultures. « Nous venons du privé, et nos collègues, du public », rappelle un ex-Assedic. Les compétences, la culture, les habitudes de vie sont très différentes. « Beaucoup sont déboussolés. Des salariés passent d'un lieu à un autre plusieurs fois par semaine. Certains arrivants n'ont pas de bureau. Les statuts, les horaires, ne sont pas harmonisés. Les salaires des seconds sont nettement inférieurs aux premiers », explique un autre. Le fossé apparaît au grand jour sur les blogs. Ex-Assedic et ex-ANPE n'y échangent pas que des amabilités.

Mission. « Parfois je me demande à quoi je sers ? », s'interroge Christine. Parcours dans l'enseignement et la banque avant de rejoindre l'ANPE, pour la noblesse du métier. « Désormais, tout est cadencé, segmenté. Les entretiens sont prémâchés. Il faut mettre les gens dans des cases. Nous sommes devenus des opérateurs de saisie. Le meilleur du boulot part à la sous-traitance. Le système pousse les gens à faire des mises en relation avec des offres plus que médiocres. On résiste et on tente d'arrondir les angles pour éviter la radiation. »

Agressions. « Les demandeurs d'emploi doivent passer par le 39 49 ou par Internet pour effectuer leur première inscription. Certains jours, c'est une catastrophe. Des personnes finissent par venir à l'accueil et s'énervent. Il y a des files, parfois des insultes, des menaces ou même des jets de documents », rapporte Marie. Selon un décompte de la direction, il y a eu 2 093 agressions verbales, 63 agressions physiques, quatre tentatives de suicides et un suicide en relation avec le travail, entre le 1er janvier et le 30 septembre.

Thierry BALLU.
avatar
cheese cake
les supra-méga actifs

Nombre de messages : 3186
Date d'inscription : 21/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Revue de presse POST FUSION

Message  Bess le 15/10/2009, 19:23

Dernieres nouvelles de lolo et kiki :


Pôle Emploi: maintien des plateformes téléphoniques, les personnels en CDI
(AFP) – Il y a 7 heures

NOISY-LE-GRAND (Seine-Saint-Denis) — Les plateformes téléphoniques de Pôle emploi, créées mi-août pour alléger le travail des agences saturées, vont être maintenues et élargies, ont annoncé jeudi la ministre de l'Economie et le secrétaire d'Etat à l'Emploi.

"On va maintenir cette expérimentation ici comme ailleurs et on va même l'élargir car les résultats sont remarquables", a déclaré le secrétaire d'Etat, Laurent Wauquiez, aux côtés de la ministre Christine Lagarde, lors de la visite d'une plateforme téléphonique régionale à Noisy-le-Grand (Seine-Saint-Denis).

En Ile-de-France, depuis la mise en place de cette plateforme, "on est passé de 60% de taux de réponses aux appels des demandeurs d'emploi à 80% en un mois", s'est félicitée Mme Lagarde. "Le but désormais" est d'atteindre "100% de taux de réponses", a ajouté la ministre sans préciser à quelle échéance.

Les personnes recrutées cet été pour des CDD de six mois sur les plateformes vont passer en CDI, a par ailleurs déclaré M. Wauquiez.

"Elles vont passer en CDI et peut-être devenir conseillers à part entière. On voit bien qu'elles sont motivées et contentes du travail qu'elles font", a-t-il expliqué.

En composant le 39 49, plusieurs milliers de demandeurs d'emploi tombent sur ces agents, qui sont pour une grande majorité d'anciens chômeurs.

Formés pendant huit jours à des tâches "de base" comme inscrire ou prendre un rendez-vous, mais pas en mesure de calculer une allocation chômage par exemple, les téléopérateurs ne peuvent résoudre eux-mêmes certains problèmes et transfèrent alors le demandeur d'emploi à un conseiller plus expérimenté.

La plateforme francilienne reçoit 26.000 appels par semaine et en traite 22.000, selon Pôle emploi. En moyenne, chacun des 110 opérateurs traite 50 à 60 appels quotidiens, d'une durée de trois à six minutes.

Copyright © 2009 AFP. Tous droits réservés. Plus »
avatar
Bess
les superactifs

Nombre de messages : 1117
Age : 45
Date d'inscription : 04/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Revue de presse POST FUSION

Message  Invité le 16/10/2009, 06:21

pingouin a écrit:Me concernant, je ne la ferais pas. Déjà fait celle de lundi dernier. A moins qu'on puisse me prouver que la journée du 20 sera retirée du mois de novembre, ce dont je doute.......
Pouvaient pas faire ça une semaine plus tard !!!!

En PACA Cette grève est reconductible et à durée indéterminée, donc je pense qu'il y'a des possibilités pour qu'il y ait des suites de cette greve du 20 octobre au niveau national.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Revue de presse POST FUSION

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 13 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 11, 12, 13  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum